Doux comme des agneaux bien parqués

L’édition 2017 du salon Tech Ovin des 6 et 7 septembre à Bellac a rencontré un franc succès. La filière ovine relève la tête. L’un des enjeux actuels est de faciliter le travail des éleveurs à la tête de troupeaux de plus en plus importants. Un des points-clés pour gagner du temps est la maîtrise […]

Désormais, il est possible d'automatiser le tri des animaux. Ci- dessus, le couloir et la cage de contention Prattley, présentées par la société France Ovi.

L’édition 2017 du salon Tech Ovin des 6 et 7 septembre à Bellac a rencontré un franc succès. La filière ovine relève la tête. L’un des enjeux actuels est de faciliter le travail des éleveurs à la tête de troupeaux de plus en plus importants. Un des points-clés pour gagner du temps est la maîtrise de la contention. Les opérations successives sur les animaux – pesée, parage, pose et retrait des éponges, déparasitage, tonte … – génèrent beaucoup de temps de travail en effet.

Tri automatique

Deux équipements novateurs ont été présentés aux éleveurs. France Ovi avait en démonstration un parc de contention Prattley prolongé d’une cage fonctionnant électriquement et équipée d’une connexion Bluetooth. Avec cet outil, l’éleveur peut procéder à un tri automatique de son troupeau en fonction des critères de sélection qu’il aura rentrés préalablement sur le boîtier électronique : races, GMQ âge, sexe, poids… Trois sorties sont possibles sur cette cage (droite, gauche, face). Les données enregistrées étant ensuite transférables au logiciel de gestion de troupeau. Le constructeur annonce des vitesses de tri élevées avec son installation : de l’ordre de 600 brebis/heure. Détail supplémentaire : l’attention portée par les concepteurs à la réduction des bruits lors de l’ouverture des portes.

Contention mobile

Toujours dans le registre de la contention ovine, l’Alliance Pastorale présentait  de son côté une remorque routière Ritchie homologuée pour circuler sur route, comprenant une cage de contention de type « Combi Clamp » avec 20 claies attenantes pour constituer un parc d’attente. Le poids total, cage et barrières, atteint 750 kg tout compris. Ce qui rend obligatoire la possession d’une carte grise. L’éleveur peut ainsi réaliser seul dans les parcelles, plusieurs types d’interventions sur ses animaux. Grâce à des vérins, la cage peut facilement être relevée en position route ou posée à terre pour les interventions. Ce type d’investissement assez coûteux (de l’ordre de 10000 euros tout compris) peut être éventuellement partageable entre éleveurs.

L'alliance Pastorale présentait à Tech Ovin, une installation de contention mobile, éventuellement utilisable à plusieurs éleveurs ovins

L’alliance Pastorale présentait à Tech Ovin une installation de contention mobile, utilisable entre plusieurs éleveurs ovins.

Entraid Vidéos

Bientôt un toaster de protéagineux dans le Grand Est ?

20 km/h pour le combiné de semis Aquila

Récolte du tournesol: une nouvelle coupe Poget

Quels sont les tracteurs les plus rapides du monde ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement