Rentrée scolaire dans l’enseignement agricole: 3% d’apprentis en plus

AFP
enseignement agricole et apprentissage

Il faut encore améliorer la visibilité de l'enseignement agricole dans les collèges et lycées en travaillant sur l'orientation des élèves.

07/09/2018 - 16:10

L'enseignement agricole a vu le nombre de ses apprentis augmenter de 3%, à 34.207 cette rentrée scolaire, dont 10.531 dans l'enseignement supérieur, a annoncé le ministère de l'Agriculture, mercredi.

Partagez cet article: Rentrée scolaire dans l’enseignement agricole: 3% d’apprentis en plus

Au total, « l’apprentissage dans l’enseignement agricole représente désormais près de 8% des effectifs nationaux d’apprentis, soit presque autant que ceux de l’éducation nationale », souligne le ministère.

Jeudi, pour marquer la dernière rentrée scolaire avant l’entrée en vigueur des dispositions de la future loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, la ministre du Travail, Muriel Penicaud, et son homologue de l’Agriculture, Stéphane Travert, se sont rendus dans un établissement à Rouffach (Haut-Rhin).

Dans l’enseignement supérieur, les apprentis représentaient 14% des effectifs en cycle diplômant d’ingénieur ou de paysagiste, en 2017. La rentrée 2018 est marquée par l’ouverture à l’apprentissage de la formation d’ingénieur, spécialité agroalimentaire, de l’institut national supérieur des sciences agronomiques, de l’alimentation et de l’environnement (Agrosup Dijon), ce qui porte à 21 le nombre de cursus par apprentissage dans les écoles d’ingénieurs et de paysagistes.

Des métiers variés

Plus globalement, dans l’enseignement agricole supérieur, le nombre d’étudiants dans les écoles agronomiques, vétérinaires et du paysage, augmente à 37.376 cette rentrée (contre 35.269 à la rentrée 2017), reflétant « l’augmentation des places offertes aux concours » et de bons taux d’insertion professionnelle de ces formations débouchant sur des métiers « variés et ouverts sur la nature ».

Mais les effectifs des élèves du secondaire agricole ont plutôt tendance à régresser (142.202 à la rentrée 2018, contre 144.504 en 2017, soit -1,6%). « Cette baisse des effectifs résulte d’un contexte démographique moins favorable dans les zones rurales que dans les métropoles et d’une méconnaissance de l’enseignement agricole technique par les familles comme chez les prescripteurs d’orientation », souligne le ministère.

Une convention a été signée par les ministres Stéphane Travert et Jean-Michel Blanquer, lors du salon de l’Agriculture en février, pour améliorer la visibilité de l’enseignement agricole dans les collèges et lycées en travaillant sur l’orientation des élèves.

Les commentaires sont fermés.

Publicité
Simple Share Buttons