Fidèle à son concessionnaire ?

En agriculture, la notion de fidélité à son distributeur de matériels agricoles semble moins affirmée aujourd’hui qu'elle ne l'était hier. Point de vue de Nicolas Cordeau dans la Vienne.

En matière d’achats de matériels agricoles, certains agriculteurs et cuma font du zapping alors que d’autres privilégient la fidélité.

Nicolas Cordeau est un jeune éleveur caprin en gaec familial à Blanzay dans la Vienne. C’est aussi le président de la cuma de la Chalupe. Il est régulièrement amené à acheter du matériel agricole. Soit pour son exploitation, soit avec ses collègues de la cuma. Quel est son lien avec les concessionnaires de matériels agricoles ?

 

Dans le premier cas, il privilégie la proximité avec l’entreprise de ventes et réparations du coin. En revanche, la cuma qu’il préside est plus encline à s’adresser à tous les concessionnaires de la région en prenant en compte les habitudes de travail de chacun des membres du groupe. L’idée étant de faire jouer la concurrence.

Ne pas oublier le SAV !

Dans ce domaine, il ne semble pas y avoir de religion toute faite. Mais quelle que soit la stratégie, il serait vain d’oublier qu’en parallèle de l’acte d’achat, il est nécessaire bien prendre en compte aussi la qualité, le coût et la réactivité du SAV.

A lire aussi sur ce sujet :

Le guide d’achat de matériels agricoles 

Un appel d’offres pour l’achat de 20 ensileuses et 30 télescopiques ! 

Acheter aux enchères 

En Vienne, moisson d’achats en cuma 

 

 

 

Entraid Vidéos

[Ensilage] La cuma de l’Ouette a saisi l’occasion de persévérer

Fidèle à son concessionnaire ?

Fenaison : trois systèmes d’organisation et stratégies d’investissement gagnantes

[Salon aux champs 2017] Un seul chiffre à retenir : 40%

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement