Quel matériel pour trier les grains ?

La plateforme Osaé donne une série de conseils et d’avis d’experts sur le tri des semences et des cultures associées. Des repères précieux pour ceux qui prévoient d’investir.

Un exemple récent d'investissement dans les Côtes d'Armor (cuma des Ajoncs, voir l'article de JM Roussel dans le mensuel Entraid' de novembre 2017).

Le tri ou triage des grains se développe dans les cuma. Historiquement, c’était pour préparer des semences fermières, comme nous par exemple en Occitanie. Mais c’est aussi pour séparer des cultures associées ou méteils, ou bien nettoyer des lots destinés à l’alimentation humaine, par exemple en Vendée. Le champ est vaste et les porteurs de projets se posent beaucoup de questions sur le type de matériel à acquérir et son utilisation.

Guide en ligne

Le dossier mis en ligne sur la plateforme Osaé (osez l’Agroécologie) tombe à pic pour eux. Il aborde les deux volets, le tri des semences et le tri des cultures associées, en faisant appel à l’expérience d’agriculteurs, de techniciens et de chercheurs. Côté matériels, tout est passé en revue : trieur alvéolaire, à disque, à hélice, à toboggan, nettoyeur séparateur, table ou colonne densimétrique, etc.

OSAE fiche tri

Deux accès : à consulter en ligne ou à télécharger en bloc.

Entraid Vidéos

Choisir un pulvé qui économise vraiment les phytos

Les chenilles permettent-elles d’empêcher le tassement des sols ?

[Avant-première] Essai du télescopique électrique JCB 525-60E

Essai du tracteur John Deere 7R 330 : oserez-vous le salir ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement