ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Prix des matériels: une rentrée sous tension

Partager sur

Prix des matériels: une rentrée sous tension

Matériels agricoles: des prix en hausse et des délais de livraison qui s'allongent.

Depuis le début de l’année, le prix de l’acier et de certains composants flambent entrainant une hausse des coûts de production pour la plupart des constructeurs. La conséquence logique est une hausse des prix pour le client final et des délais de livraison qui s’allongent.

La dynamique du marché des matériels agricoles est bonne en France, ainsi que dans toute l’Europe. Les carnets de commandes sont bien chargés. Pourtant les délais de livraison augmentent et les prix des matériels agricoles sont à la hausse.

Un prix de l’acier qui impacte le prix des matériels agricoles

La Sarl Micheletti fabrique notamment des chariots porte coupes. «Depuis la fin de l’année dernière, le prix de certains aciers a doublé. Les prix de vente sont donc logiquement en hausse» indique Philippe Micheletti. Même son de cloche pour Uniservice, concepteur de bâtiments agricoles. «Cela fait 3 fois depuis le début de l’année que je révise mes tarifs à la hausse» précise Pierre Terral. «L’acier est le composant principal de nos bâtiments. Sur les kits de construction, l’augmentation de tarif atteint les 50%.»

A lire sur cette thématique: Le prix des matériels va encore augmenter.

Des délais de livraison qui s’allongent

Peu de matériels vont échapper à cette hausse de prix. «Une hausse de 6 % de nos tarifs sera effective à partir du 1er septembre» annonce Arnaud Jaouen, responsable du bureau d’études chez Pichon. Pour le moment le constructeur précise que les délais de livraison des matériels aux concessionnaires sont stables. Par contre, certains composants hydrauliques ou électroniques deviennent rares. «Pour certaines pièces provenant de nos fournisseurs, le délai de livraison peut atteindre 35 semaines.»

Une chaine logistique perturbée

«Nous produisons des tracteurs au même rythme que d’habitude» indique Nicolas Morel, responsable produit tracteurs chez New Holland. «Par contre nous avons des tracteurs incomplets. Certains composants manquent par vagues. Cela peut être des pneumatiques, de l’électronique ou des pièces de fonderie. Cela peut parfois décaler des livraisons sur plusieurs semaines.»

Il en découle une chaine logistique perturbée. Le manque de containers permettant de transporter des composants par voie maritime oblige des constructeurs à utiliser la voie aérienne pour assurer les approvisionnements. Tout cela induit une hausse des tarifs des tracteurs agricoles.

A lire également:

Prix des tracteurs: + 34% en 15 ans.

Hause du prix des matériels: attention aux bons de commande.