ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Pour affiner sa maîtrise de la fertilisation organique ou biosourcée

Partager sur

Pour affiner sa maîtrise de la fertilisation organique ou biosourcée

L’outil «Fertiliser avec des produits organiques ou biosourcés» est disponible dans quatre langues, dont le français.

En quelques clics et gratuitement via internet, un nouvel outil propose de calculer l’effet fertilisant des produits organiques que l’agriculteur envisage d’utiliser.

L’outil s’appelle «Fertiliser avec des produits organiques ou biosourcés». Il est accessible gratuitement en ligne. Et il propose aux agriculteurs d’estimer la composition en N, P, K et Mg des matières fertilisantes d’origine résiduaire (Mafor). Dans un communiqué de juillet, Arvalis décrit plusieurs fonctionnalités de son application. L’institut a développé cette dernière dans le cadre du projet ReNu2Farm (soutenu par le programme Interreg Nord-Ouest Europe).

Réussir la fertilisation avec des alternatives aux ressources minières

«En fonction du type de culture, de la période et du mode d’apport, la simulation indique si l’épandage est conseillé, possible ou déconseillé d’un point de vue agronomique», explique ainsi Arvalis. Ensuite, l’agriculteur visualise si ce plan de fertilisation est à l’équilibre ou non par rapports aux besoins théoriques prévisionnels. Enfin, l’outil calcule d’éventuelles doses complémentaires pertinentes.

«Un diagramme dynamique situe la valeur fertilisante azotée et amendante organique de l’apport prévu par rapport aux engrais de référence.» En effet, cet outil d’aide à la décision répond à un objectif de limiter la dépendance aux ressources minières épuisables. Presque une centaine de produits organiques ou biosourcés y sont référencés. La base de données comprend des effluents d’élevage d’une part. Elle intègre également des effluents urbains ou industriels, des digestats, ou des composts…

L’outil est accessible ici.

À lire aussi:

Comment préparer son plan d’épandage?

Qu’est-ce qu’un épandage pertinent?

Quelle stratégie pour les chantiers d’épandage de digestat?