ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Pas de chauffeur sur ce tracteur en plein semis

Partager sur

Pas de chauffeur sur ce tracteur en plein semis

Il affiche seulement 56 ch mais se débrouille seul.

Les tentatives pour développer un tracteur autonome se multiplient. Sabanto a pris l’option d’en faire un outil de prestation.

En 2019, Sabanto avait rendu autonome un tracteur Fastrac de chez JCB. Pour 2020, le spécialiste de la robotique a équipé plusieurs petits Kubota M5660, avec pour objectif de les faire travailler ensemble. Au 235 ch semant 18 rangs à la fois succèdent plusieurs 56 ch semant 5 rangs.

 

En prestation

L’entreprise américaine poursuit le développement de son principe de tracteur autonome, toujours à partir de matériels du commerce. Il fignole la mise au point en réalisant en prestation des semis de printemps, notamment du soja, mais aussi d’autres travaux. Dans cette optique, le robot ne serait pas la propriété des agriculteurs mais plutôt un outil d’entrepeneur et une réponse au manque de main d’œuvre pour caler les semis au plus près de la date optimale. Voir l’interview donnée à nos confrères de Progressive Farmer.

tracteur autonome robot Sabanto Kubota

Sabanto a passé une annonce humoristique disant qu’il vendait des arceaux, volants, sièges et…porte-gobelets.

En complément : le tracteur autonome Kubota vu par le constructeur lui-même, le porte-outils AgroIntelli.