[Tracteur autonome] Le Fastrac a semé son soja tout seul

Le tracteur autonome comme outil phare de la prestation de services. C’est l’option développée par la société Sabanto, qui teste le semis sans chauffeur avec un JCB Fastrac passé dans ses ateliers.

Il n'est pas à vendre...

La société américaine de services Sabanto a commencé, il y a quelques jours, à semer du soja avec un tracteur JCB Fastrac 4220 sans chauffeur. Le journal Progressive Farmer nous apprend que l’engin ne sait pas encore finir les champs mais que l’objectif est d’arriver à l’autonomie complète.

Sabanto se distingue des autres constructeurs de robots par le fait que ses créations ne sont pas à vendre. L’entreprise veut faire de la culture à façon pour le compte des agriculteurs, en utilisant des tracteurs autonomes. Il s’agit de matériels du commerce équipés d’automatismes de conception maison pour les rendre capable de travailler seuls. Les questions de repos et de sommeil ne se posant plus, le débit espéré au semis de soja se monte à 200 ha par jour.

 

En complément, voir la chaîne Youtube de Kyler Laird, un des fondateurs de Sabanto, qui présente ses réalisation précédentes en matière de tracteurs autonomes, et notre dernier article sur les robots agricoles.

 

 

Entraid Vidéos

Ils font les silos avec un-gros-chargeur frontal MX

Premiers ensilages de maïs dans la Vienne

Moisson: pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple?

La bineuse suit la trace du semoir grâce au RTK

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement