[Photo mystère] Ces plantes qu’on ne mange pas

Cette plante cultivée en laboratoire est d’une grande importance actuellement. Pourtant, on n’en tire ni nourriture, ni biocarburant, ni matériaux, ni quoi que ce soit à fumer.

Un environnement très sécurisé...

[Réponse au jeu du mensuel Entraid’ de mai 2020]. Elle a un petit air de tabac, cette plante bichonnée dans un laboratoire. Et effectivement c’est une cousine de celui qui est cultivé en plein champ pour l’industrie de la cigarette. La Nicotiana benthamiana est employée par la société canadienne Medicago pour produire des vaccins, notamment contre la grippe. Le principe: la plante multiplie dans ses tissus des «particules pseudo virales», mimant les virus et donc capables de déclencher chez l’humain des réactions immunitaires. Mais, contrairement aux vrais virus, elles ne peuvent pas se multiplier par elles-mêmes dans l’organisme. Un programme en cours depuis mars avec cette technique vise la lutte contre le Covid-19, d’où sa visibilité dans l’actualité.

plante mystère Nicotiana benthamiana

Une vraie usine à médicaments.

Au départ avec la luzerne

Les férus de botanique auront noté que Medicago, le nom de l’entreprise, correspond au nom latin de la luzerne. Elle a été en fait le premier support pour ces travaux. Plus de détails sur le site de Medicago. Ceux que le sujet passionnent pourront lire aussi cet article tout récent de l’Académie d’Agriculture : Sur l’utilité des plantes et des biotechnologies végétales pour produire des vaccins susceptibles de lutter contre la pandémie de Covid-19.

Entraid Vidéos

Quand détruire le couvert avant un maïs fourrage?

Un bec pour la moisson du chanvre

Comment se lancer dans le semis direct?

Agriculture de conservation : les éleveurs ont de gros atouts

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement