ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Et on reparle (déjà) de sécheresse

Partager sur

Et on reparle (déjà) de sécheresse

Quelles mesures adopter lors des épisodes de sécheresse ? Les ministres Hulot et Travert (Écologie et Agriculture) proposent des axes d'action.

Avec un bilan pluviométrique largement déficitaire pour ces trois derniers mois, la recharge des nappes s’avère insuffisante. Des arrêtés préfectoraux limitent déjà l’usage de l’eau dans certains départements.

Plus sec et plus chaud. Voici le scénario retenu par Météo France pour les 3 mois à venir pour une grande partie de l’Europe. Un bilan qui laisse déjà entrevoir une prochaine sécheresse.

le déficit pluviométrique du début de l'année 2022 ouvre la voie pour une sécheresse annoncée

Le déficit pluviométrique du début de l’année 2022 ouvre la voie pour une sécheresse annoncée.

Une pluviométrie déficitaire qui fait craindre une sécheresse

Tout d’abord, basé sur des relevés provenant de 1.039 station météo réparties sur tout le territoire, le site Info-Sécheresse recense les cumuls pluviométriques. Pour les 3 derniers mois, 22 départements dans le Sud-Ouest et le Sud-Est sont en grande sécheresse. Une majorité est déjà signalée en sécheresse modérée. En outre, le manque de pluie s’accentue pour les 15 premiers jours d’avril.

Aujourd’hui, 27 arrêtés préfectoraux concernant 9 départements sont en cours. Une réduction des prélèvements à des fins agricoles est déjà en cours dans plusieurs départements.

Des nappes phréatiques déjà à la baisse au début du printemps 2022

Sans prévision de pluie, la tendance baissière des nappes accélèrera dans les prochaines semaines.

Le niveau des nappes phréatiques déjà orienté à la baisse

Ensuite, les relevés du bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) indique que la faible pluviométrie de ces derniers mois impacte fortement l’état des nappes. La saison de recharge arrive à son terme. La carte établie par le BRGM montre que de nombreuses nappes affichent déjà des niveaux allant de modérément bas, en jaune, à bas, en orange.

La situation est préoccupante sur les nappes entre la Vendée, le Périgord, le Maine, ainsi qu’en Paca.

Enfin, à lire également:

Semis direct: une solution anti-sécheresse?

Ça chauffe: découvrez le futur climat près de chez vous.

Ce que signifie le dernier rapport du GIEC pour les agriculteurs.