ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Tout ce qu’il faut savoir sur les OPCO

Partager sur

Tout ce qu’il faut savoir sur les OPCO

Une entreprise peut être en contact avec son OPCO à l'occasion de 2 situations: l'embauche d'un alternant ou pour le financement de la formation d'un ou plusieurs salariés. (Crédit: Adobe Stock)

Face au très fort développement sur ces dernières années de l’alternance et de la formation, un sigle ressort fréquemment, suscitant un certain nombre d’interrogations de la part des employeurs: les OPCO. Présentation avec le Cerfrance.

Souvent méconnus des petites entreprises, les OPCO, ou Opérateurs de Compétences, sont des organismes agréés par l’Etat dont la vocation est d’assurer la promotion et le développement de la formation professionnelle auprès des entreprises. Ils sont nés de la loi de réforme «Avenir professionnel» de 2019, dont la volonté était de simplifier et d’uniformiser le financement de la formation, et qui a conduit au remplacement des 20 OPCA historiques. Ainsi, il existe aujourd’hui 11 OPCO. Chacun regroupant plusieurs branches professionnelles.

Les missions des OPCO

L’objectif recherché à travers ces structures est de raisonner la formation à un niveau plus global. Et ce, sur une logique «filière métiers». Ainsi, il existe un opérateur de compétences dédié aux métiers du bâtiment «OPCO Construction», tout comme OCAPIAT est l’opérateur désigné pour le secteur agricole.

Les opérateurs de compétences ont trois missions principales:

  • Assurer le financement de l’alternance et donc des contrats d’apprentissage et de professionnalisation.
  • Accompagner les branches professionnelles dans leurs réflexions quant à l’évolution de leurs métiers et des compétences nécessaires.
  • Accompagner les entreprises dans l’identification de leurs besoins en formation et leur apporter un soutien financier.

Faire financer une formation

Il existe globalement deux situations où l’entreprise va être en contact avec un OPCO, à savoir:

  • à l’occasion de l’embauche d’un alternant: pour l’enregistrement du contrat et la prise en charge de son financement.
  • dans le cadre d’un besoin identifié de formation pour un ou plusieurs salariés: pour l’éventuelle prise en charge des frais de formation et autres coûts associés.

Ainsi, dans le premier cas, la démarche consistera au dépôt du contrat auprès de l’OPCO, afin qu’il soit enregistré. Dans le second cas, il appartiendra tout simplement à l’entreprise de prendre contact avec son OPCO, afin d’étudier l’éventuel financement du projet.

Quel OPCO pour mon entreprise?

Le référencement des OPCO a été simplifié.

Désormais, chaque entreprise est rattachée à un OPCO en fonction de la convention collective dont elle dépend.

Pour connaître votre OPCO, il vous suffit de rechercher le code IDCC de votre convention collective (numéro à 4 chiffres), puis de vous référer à la table de correspondance établie par les pouvoirs publics.

Point de vigilance

Dans le cadre de l’embauche d’un alternant, nous vous rappelons que le contrat doit impérativement être déposé auprès de l’OPCO, dans les 5 jours maximum suivant le début du contrat

Enfin, à lire dans la même rubrique:

Quel impact a eu l’inflation sur les salaires agricoles?

Comment bonifier la rémunération sans charges sociales supplémentaires?

Quels leviers pour piloter la performance?


Entraid’ et Cerfrance sont partenaires dans le cadre du développement des bonnes pratiques managériales et réglementaires dans le secteur agricole. Retrouvez les informations utiles sur la réglementation salarié, la gestion et le management des salariés agricoles dans notre dossier spécial.

réglementation employé L'essentiel de l'employeur agricole avec notre partenaire CERFRANCE.

L’essentiel de l’employeur agricole avec notre partenaire CERFRANCE.