ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Quels leviers pour piloter la performance?

Partager sur

Quels leviers pour piloter la performance?

Parmi les ateliers de la journée, un exercice de travail d’équipe et de communication consistant à construire une tour la plus haute possible.

Début mars, les représentants des plus grosses cuma des Hauts-de-France se sont réunis au lycée agricole de Chauny (02) à l’occasion du Forum des cuma XXL organisé par la frcuma. Objectif: échanger sur les problématiques de gouvernance et de ressources humaines rencontrés dans ces groupes.

Tout d’abord, on dénombre en Hauts-de-France une quinzaine de cuma XXL. Il s’agit de groupes pouvant rassembler plus de 280 adhérents, employer plus de 20 salariés ou encore réaliser un chiffre d’affaires de l’ordre de 4M€. Avec ces dimensions, les problématiques de gouvernance et de ressources humaines (que l’on peut aussi retrouver dans des cuma plus petites) prennent une importance accrue. La société Antego, spécialisée en management et dans le conseil aux entreprises, animait ce Forum des cuma XXL.

Forum cuma XXL: remettre du sens dans le groupe

Premièrement, on note que les problèmes liés à la gouvernance d’une cuma ne dépendent pas de la présence d’un salarié. En outre, les groupes affichaient une volonté de réimpliquer les adhérents, les salariés, mais aussi le conseil d’administration. D’ailleurs, certaines cuma rencontrent des difficultés de positionnement entre directeur et président de cuma. Concernant les adhérents des cuma, les participants au Forum cuma XXL regrettaient que certains confondent cuma et Eta avec une absence plus ou moins importante d’implication. Au global, l’enjeu est de remettre du sens dans le groupe.

Parmi les pistes de solution évoquées, le règlement intérieur de la cuma s’affiche comme indispensable. « C’est un juge de paix », affirme un des participants au forum. « Il ne faut pas hésiter à revenir aux règles de base des cuma. Rappeler les fondamentaux du fonctionnement de nos groupes. »

Ensuite, autre piste de réflexion abordée: l’accumulation des responsabilités par certains volontaires. Par exemple, « plus un président accepte de prendre de responsabilités, plus il devient difficile à remplacer. Cela peut décourager les successeurs. Et on peut faire la même remarque avec les mandats très longs », souligne un administrateur de cuma.

Une vision et se faire accompagner

Certaines cuma présentes en ont fait l’expérience: la clarification des rôles et des responsabilités de chacun peut se faire via un accompagnement par un intervenant extérieur (neutre et spécialiste de la question). « Il faut aussi arrêter de minimiser les rôles », insiste un autre administrateur. « Cela permet d’avoir des élus réellement motivés par la fonction. »

Enfin, autre pensée à avoir fait consensus: la nécessité d’avoir une vision à moyen terme pour une bonne gouvernance du groupe. « Voir à moyen et long termes permet aussi de créer de l’engagement des adhérents. Cela donne une cohésion et une dynamique au groupe en sortant de la gestion du quotidien. »

A lire également:

Ne pas hésiter à impliquer les jeunes adhérents

Savoir partager pour mieux impliquer

Passer du surplace chronique à la prise de décision