ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Une barre d’effarouchement pour sauver le gibier

Partager sur

Une barre d’effarouchement pour sauver le gibier

A atteler devant quand l'outil principal est à l'arrière.

En pleine saison des foins, il y a des faisans ou des lièvres qui se font malheureusement happer par les matériels. Les conseils des chasseurs pour les préserver.

Le programme Agrifaune préconise l’emploi d’une barre d’effarouchement pour préserver le gibier lors des travaux de fauche ou de broyage. De nombreux animaux comme les faisans ou les lièvres peuvent être piégés par l’arrivée d’un matériel travaillant au ras du sol. La barre d’effarouchement, attelée à l’avant du tracteur, a pour but de les faire fuir à temps, en leur laissant quelques mètres d’avance. Elle est munie de chaînes qui balaient la végétation ou de dents souples qui touchent le sol. Les chaînes passent mieux en végétation dense et branchue tandis que les dents ont un effet plus direct.

barre herse effarouchement gibier

Un modèle à chaînes (photo Salon aux Champs).

barre herse effarouchement gibier

Un modèle à dents (replié).

Les bonnes pratiques

Les experts d’Agrifaune formulent d’autres conseils en complément de cet outil:

  • avoir l’œil pour repérer les animaux,
  • ne pas faucher à plus de 10 km/h,
  • ne pas travailler de nuit,
  • travailler à 8 cm au-dessus du sol (beaucoup conseillent d’ailleurs au moins 6 cm pour la fauche afin de faciliter le séchage et la repousse),
  • commencer par un détourage partiel puis continuer la parcelle en commençant par son milieu ou par le côté détouré pour favoriser la fuite des animaux.
sens de fauche pour protéger le gibier

Deux exemples de procédures qui laissent une échappatoire aux animaux (©Agrifaune).

sens de fauche pour protéger le gibier

Une affiche de la Fédération des Chasseurs d’Occitanie.

En complément : le repérage des faons par drone en Suisse.