Quel est le coût alimentaire de mon maïs rendu auge ?

Eilyps, organisme de conseil en élevage d’Ille-et-Vilaine (3700 agriculteurs accompagnés), travaille à la mise en place d’un indicateur «coût alimentaire rendu auge». Eclairage de Martine Verger, responsable Economie-Système et Alain Bourge, formateur technico-économique.

Dans le calcul du coût alimentaire du maïs ensilage, le coût de l’ensileuse n'est pas le premier poste de charges.

Aujourd’hui, connaître son coût alimentaire (exprimé en €/VL/j ou en €/1000 l) est déterminant pour tous les producteurs laitiers. «Cela permet de disposer d’éléments de réflexion pour changer de système» explique Martine Verger d’Eilyps qui poursuit : « Disposer de repères de coûts avec les pratiques actuelles de distribution va permettre de pouvoir se comparer à d’autres systèmes ». Cet inventaire des coûts doit tenir compte de l’ensemble des charges affectées à la culture, la récolte, le stockage mais également la distribution. L’organisme de conseil détaille les coûts ramenés à la tonne de MS « utile » qui tient compte de la déduction des pertes observées lors du stockage au silo ( de 5 à 10% en fonction de la qualité de l’ensilage récolté) et lors de la distribution.
Enfin, la détermination d’un coût complet doit intégrer également la main d’œuvre. Un sujet qui soulève des questions sur la valorisation de son travail du point de vue du temps consacré (quelle valeur donner à l’heure de travail ?) et de sa performance au regard de la rentabilité de l’atelier.

Affiner la répartition des charges

Avant de chercher des leviers d’optimisation sur le système d’élevage et la main d’œuvre, l’enjeu est donc d’affiner suffisamment la répartition des charges.

Exemple de calcul de la marge sur le coût alimentaire rendu auge établi par Eilyps
(Maïs à 13 t de MS de rendement)

Dans le calcul ci-dessus, le coût de l’ensileuse représente seulement 12% du coût total du maïs ensilage.

(*) Calcul effectué sur une quantité moyenne 4,8 t de stock par UGB, distribuée avec une remorque distributrice pour un cheptel de 109 UGB; soit 28,1 €/t MS x 13 t MS.
(**) 181 € de distribution (14 €/t x 13 t MS )

Plus d’information sur le sujet: L’analyse du coût alimentaire décortiqué jusqu’à l’auge en Normandie

A lire, nos articles sur les coûts de l’ensilage :

Dans quelle ensileuse investir ? 

4 ensileuses aux rayons X 

Prix des ensileuses neuves : + 60 % entre 200 et 2020 

 

Entraid Vidéos

Quand l’azote se volatilise, les euros aussi s’envolent !

Un robot qui récolte l’herbe et la distribue

Prestation et qualité dans le sillage de l’automoteur

2.000 € d’économies de litière

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement