Se diversifier dans l’ensilage en cuma

Les classiques restent, l'ensileuse de la cuma de Blavou travaillera donc principalement dans l'herbe et le maïs. Un adhérent, aviculteur, la sollicite pour récolter le miscanthus qu'il utilise en paillage.

Le miscanthus apporte une activité supplémentaire à l’ensileuse.

Dans le Perche, l’ensilage fait partie des activités de la cuma de Blavou. Changement de machine cette année: la nouvelle New Holland a été mise en route début avril. Les travaux classiques sont le maïs et l’herbe. Cependant, une autre culture permet d’avoir des heures supplémentaires pour la machine: le miscanthus. En effet, l’un des adhérents en cultive et s’en sert comme paillage dans ses poulaillers.

Le débit de chantier est intéressant, avec une vitesse d’avancement moyenne de 6,5km/h. Dans cette culture, la machine est dépourvue de l’éclateur et le réglage du rotor se situe aux alentours de 1.000 tours.

La cuma est en prestation complète sur l’activité ensilage. Pour le salarié en charge de cette tâche, Yves Guérin, le miscanthus est une culture qui est facile à ensiler en conditions sèches. En année humide, c’est légèrement plus compliqué «mais cela se fait».

Entraid Vidéos

Semis direct: 14 outils comparés dans la Somme

Quelle sera la place des cuma dans la PAC 2020 ?

Zapping 2019: de Super Mario aux distances de freinage d’urgence

[Interview] Des collectifs pour des actions efficaces

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement