Quels sont les épandeurs préférés des cuma?

Quels épandeurs à fumier sont achetés par les cuma et à quels prix? Les chiffres clés des achats d'épandeur en cuma avec la frcuma Grand Est.

Statistiques de la frcuma Grand Est sur les achats d'épandeur à fumier en cuma.

L’épandeur à fumier est probablement un des piliers du fonctionnement de nombreuses cuma en Grand Est, comme ailleurs. Depuis une vingtaine d’années, les achats réguliers d’épandeur à fumier en cuma ont permis de faire progresser les pratiques. Notamment en réduisant les épandages “directs” pour aller vers des épandages de printemps ou d’été avec mise en dépôt préalable.

En outre, la prise de conscience que les matières organiques sont des ressources à mieux valoriser amène la réflexion vers des appareils permettant plus de précision dans les doses et les répartitions.

Achats d’épandeur à fumier en cuma: 2 hérissons verticaux, c’est le standard

Tout d’abord, le parc matériel observé en Grand Est montre des choix vers un appareil polyvalent pour l’épandage de fumier. Un outil destiné à travailler au champ sans faire trop de route. Son équipement comprend 2 vis verticales et bien souvent d’une porte. L’utilisation en fumier de dépôt à des doses de 15 à 30t/ha ne demande pas une technologie trop poussée. Ce qui permet de limiter les investissements.

Ainsi le modèle moyen récent est un appareil de 12 tonnes de charge utile (15 à 17 m3), à caisse étroite, 1 essieu. Le prix d’achat moyen de cet épandeur à fumier en cuma est d’environ 37.000€.

Plus de 60% des épandeurs à fumier en parc ont été achetés entre 2012 et 2017. Ce qui montre que les renouvellements sont plutôt tous les 5 à 7 ans. Un épandeur est considéré comme un outil fiable. Et les frais d’entretien restent assez contenus durant ces périodes (10 à 15% des charges annuelles).

Ils sont principalement présents sur la Haute-Marne, les Ardennes et la Meuse avec parfois des groupes importants utilisateurs d’une flotte de 4 ou 5 matériels. Dans certaines situations, l’utilisation simultanée de 2 appareils permet d’optimiser les temps de chantier et la main d’œuvre mobilisée.

Quelle marque vend le plus aux cuma?

Ensuite, le monde des véhicules roulants compte de nombreux constructeurs, qu’ils soient locaux ou nationaux. En Grand Est, on retrouve bien sûr les locaux comme Balon et Pérard. Mais en moindre mesure comparé aux poids lourds du marché national qui proviennent de l’Ouest de la France. Ainsi, Sodimac, Dangreville, suivis de Jeantil et Rolland représentent à eux 4 près de 70% des ventes.

Les achats d’épandeur à fumier d’occasion sont rares. Mais il est à noter que dans ce cas, des marques ayant une image de longévité comme Dangreville sont privilégiées.

A lire: Qui vend le plus d’épandeurs à fumier en France?

achats épandeur à fumier en cuma

Selon la frcuma Grand Est, dans les rares cas d’achat d’occasion, les cuma privilégient les marques ayant une image de longévité.

Que retenir des achats d’épandeurs avec table d’épandage?

Aujourd’hui, les tables d’épandage n’équipent pas plus de 5% des machines. Mais la réflexion s’accélère dans de nombreux secteurs. Le choix ne prend pas en compte les mêmes paramètres. Pour pouvoir rentabiliser des épandeurs à fumier valant de 45 à 75.000€, il va falloir des tonnages de produit à plus haute valeur fertilisante. La polyvalence va forcément être mise de côté pour privilégier la performance. Epandre fin et régulier et à des largeurs importantes constitue la base du cahier des charges.

Sur ce marché, 2 choix semblent se faire. D’une part mieux équiper un appareil standard en lui mettant une hotte fermée (achat neuf de 3.500 à 4.000€ par tonne de charge utile). D’autre part privilégier des marques de spécialiste à condition de trouver les volumes (achat neuf de 4.500 à 5.500€ par tonne de charge utile).

Parmi les 16 machines en parc actuellement, on trouve les 2 cas avec des outils valant de 40.000 à plus de 75.000€.

Dans les cas les plus extrêmes, cela veut donc dire que les prix de revient des épandeurs peuvent correspondre au double de ceux pratiqués en fumier pour atteindre 17 à 20€/voyage. Un calcul à la tonne épandue ou tenant compte de la valeur fertilisante des produits sera donc nécessaire pour positionner les tarifs et les engagements.

L’évolution probable des années à venir tournera autour de la précision d’application. Voire de la traçabilité avec des équipements de pesée embarquée, de DPA, ou de guidage. Quelques cuma possèdent déjà ce genre d’équipements et gageons qu’avec les soutiens du plan de relance des investissements sont à prévoir.

A consulter sur cette thématique, le Dossier Epandeurs aux Rayons X:

Combien coûte un chantier d’épandage de fumier?

Quelle organisation pour réduire ses coûts de chantier d’épandage de fumier?

Entraid Vidéos

Quels sont les épandeurs préférés des cuma?

Combien coûte la faucheuse Claas Disco 3150 TC?

Herse étrille en cuma : des prix d’achat de 1.100 à 2.300 €/m

Combien coûte l’ensileuse John Deere 8400 ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement