Une FAF mobile en cuma dans les Pyrénées-Atlantiques

Le projet de FAF mobile a vu le jour rapidement: il a suffit de 3 mois après trois réunions et une démonstration dans l’intervalle. Après plusieurs mois d’utilisation, les adhérents sont sûrs, comme ils le pressentaient, que chacun sera au-dessus des tonnages engagés.

Les tonnages engagés sont d'ores et déjà dépassés pour cette fabrique d'aliment mobile, dont l’investissement a été porté par la cuma de Mixe.

Sept éleveurs sont à l’origine de cette activité de fabrique d’aliment à la ferme. Ils sont issus des secteurs d’Amorots, Béguios, Arraute-Charritte, Labets et Arbouet.

Sollicitée, la cuma de Mixe à Masparraute a accepté de porter l’investissement. Les engagements de départ représentent 415 tonnes, avec des volumes assez inégaux.

Volumes en fonction des productions

Ces volumes dépendent des productions et des systèmes d’élevage, lesquels couvrent les bovins allaitants, les ovins viande, les ovins lait, l’élevage de canards (de A à Z : du caneton au canard gras), les poulets.

Le broyeur-mélangeur est arrivé mi-juillet. Il représente un investissement de 65 000 €. La machine est logée chez le responsable, André Ollier, qui assure planning et suivi. Chaque adhérent utilise la machine et la ramène nettoyée et graissée.

A lire également: « FAF Aujard: un aplatisseur mélangeur mobile pour l’aliment fermier« 

Entraid Vidéos

Zapping 2019: de Super Mario aux distances de freinage d’urgence

[Interview] Des collectifs pour des actions efficaces

Entraid Magazine de novembre 2019

L’ambiance studieuse du Salon aux champs

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement