ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

L’andaineur agricole en 3 points clés

Partager sur

L’andaineur agricole en 3 points clés

Guide pratique de l'andaineur agricole. (Crédit: Adobe Stock)

Comment choisir son andaineur et combien ça coûte ? Nous vous révélons tout sur le fonctionnement de l’andaineur agricole, qu’il soit à rotor ou à tapis.

SOMMAIRE

Pour pouvoir andainer l’herbe, le foin ou encore les fanes dans un champ de culture, il est essentiel d’utiliser un andaineur agricole. Tout comme le semoir ou la bineuse, cet outil est indispensable en agriculture, pour assurer le ramassage du fourrage, tout en conservant ses nutriments. Comment choisir son andaineur et quel en est le coût ? Nous vous révélons tout sur le fonctionnement de l’andaineur agricole, qu’il soit à rotor ou à tapis.

Qu’est-ce qu’un andaineur agricole ?

À quoi sert un andaineur ?

Également appelé râteau-andaineur ou andaineuse, l’andaineur est une machine agricole qui sert, comme son nom l’indique, à andainer les fourrages lors de travaux de fenaison. Que signifie andainer ? Il s’agit de mettre en andain, c’est-à-dire regrouper en bandes régulières les débris végétaux tels que foin, herbe, fanes, paille etc. afin de faciliter la récolte du fourrage.

À l’époque de la mécanisation agricole, dans les années 1870, des animaux de trait, comme des chevaux ou des boeufs, tractaient cette machine. Depuis la fin de la seconde révolution industrielle, l’andaineur est traîné par la force d’un tracteur agricole.

Comment fonctionne un andaineur agricole ?

L’andaineur se constitue de plusieurs râteaux tournant autour d’un axe fixe. Le mouvement des râteaux ramène le fourrage en bande continue appelée andain. Les tas réguliers sont ensuite ramassés par une presse à fourrage.

Comment régler son andaineuse ? Sur un râteau-andaineur à dépose centrale, tous les rotors doivent être légèrement inclinés vers le centre, afin de compenser la déformation des dents, causée par la pression du fourrage, et garantir ainsi un ramassage propre. Pour un andaineur double, la hauteur de ramassage doit être ajustée de la même manière sur les deux rotors. L’andaineur dispose de deux rotors indépendants à vitesse de rotation réglable. Ainsi, en diminuant la vitesse, on évite l’effeuillage. Or c’est dans la feuille que le fourrage trouve sa principale valeur nutritive. En outre, le réglage de la largeur de travail pour éviter de rouler sur l’andain est également très simple.

Comment choisir son andaineur ?

Les types d’andaineurs

Andaineur frontal

Les andaineurs à dépose frontale (ou centrale) forment des andains uniformes aux dimensions normées, pour répondre aux besoins des presses, des ensileuses et des remorques autochargeuses à haute capacité, qui correspondent à un réglage bien défini.

Andaineur latéral

Les andaineurs à dépose latérale forment des tas d’andain sur le côté. Ils s’adaptent facilement à tout type de condition de travail. Selon la densité de fourrage, vous pouvez gérer le volume qui entre dans l’andain et décider de faire un seul passage ou deux. Il est également possible d’ajuster la largeur de travail pour former un andain de taille optimale.

Andaineur pneumatique

Modèle d’andaineur le plus récent dans le matériel de fenaison, cet outil offre un andainage de qualité, car il n’utilise presque pas le système mécanique. Son fonctionnement se base sur la force de l’air, qui lui permet de reprendre le fourrage après le soulèvement mécanique. En équipant à la fois les systèmes d’andainage et de fanage, la machine peut réaliser les deux automatiquement. Dans le même temps, les fourches peuvent également couper la végétation, pendant que l’agriculteur travaille le terrain avec sa charrue, afin de préparer l’arrivée des nouvelles cultures.

Andaineur à tapis

L’andaineur à tapis est un outil polyvalent. Il possède la particularité de posséder un pick-up. En outre celui-ci soulève le fourrage et le dépose sur le tapis. Tapis qui le pose à son tour sur le sol délicatement. Une fois les andains formés, il est plus simple de les amener dans une benne agricole pour leur transport.

L’andaineur à tapis sélectionne tous les types de fourrage en douceur. En outre l’objectif reste de préserver au maximum leur valeur nutritive et éviter la collecte de pierres et de terre.

Sur ce genre d’andaineur, vous pouvez choisir le type de dépose, centrale ou latérale, selon le volume de fourrage et la chaîne de récolte à suivre. Son point fort réside dans sa vitesse de travail, qui peut atteindre 20km/h.

Andaineur à peigne

Les faneuses-andaineuses à peignes comportent, comme leur nom l’indique, de petits peignes montés sur un grand rotor à axe horizontal et décharge latérale. Dans les années 40, elles étaient populaires et tractées par des chevaux ou poussées par un motoculteur, appelé alors moto-andaineur.

Andaineur à décharge intermittente

Si aujourd’hui, la plupart des andaineurs sont rotatifs, il existait avant cela des rateleuses. Il s’agissait d’un râteau andaineur à décharge intermittente pour ratisser le foin et relever l’andain à intervalle régulier afin de le rassembler en tas avant de le ramasser. L’andain était alors entassé de manière perpendiculaire, par rapport à la direction d’avancement de l’outil. Il fallait donc déclencher la décharge pile au bon moment et au bon endroit pour obtenir un andain continu.

Andaineur à roues soleil

L’andaineur à roues soleil, ou à roues râteaux, travaille sans prise de force. En effet, on le tracte simplement en ratissant le foin et en déposant l’andain dans la direction d’avancement. Il dispose de grands disques crantés qui glissent sur le sol, latéralement ou en entonnoir. C’est-à-dire en ramenant le fourrage de l’extérieur vers l’intérieur.

Les dents de l’andaineur soleil sont très souples, ce qui permet un réglage de l’angle de travail, offrant ainsi une plus grande polyvalence que les autres types d’andaineur. Il est donc particulièrement efficace pour andainer la paille enfouie dans les chaumes, mais également des matières plus lourdes comme le chanvre.

Andaineur à rotor (principalement : andaineur double rotatif ou 4 rotors)

De nos jours, les andaineurs les plus modernes sont rotatifs, également appelés andaineur araignée ou gyro-andaineur. Les râteaux tournent autour d’un axe vertical grâce à la prise de force d’un tracteur et s’inclinent selon différents angles, pour ratisser le sol et déposer le fourrage sur le côté. Ils peuvent être monorotor, à double rotors ou à quatre rotors :

  • Les andaineurs monorotor, portés ou traînés, se révèlent simples et efficaces et possèdent une largeur de travail comprise entre 3m et 5m ;
  • En dépose latérale ou centrale, les andaineurs à double rotors supportent une largeur de travail entre 5m et 10m. Avec leur forme spécifique, ils permettent surtout d’andainer des deux côtés, et donc un haut débit de chantier et des andains bien formés, avec le moins d’impuretés possibles pour une teneur en nutriments optimale ;
  • Les andaineurs à quatre rotors, ou andaineurs quatre toupies, peuvent avoir une largeur de travail atteignant 15m et assurent un haut rendement, ainsi qu’un résultat qualitatif, grâce à la mise en place d’une chaîne de récolte performante.

Différence entre andaineur et faneur

Qu’est-ce que le fanage ? Cette technique intervient juste après le fauchage et complète le conditionnement. Le faneur soulève doucement le fourrage laissé au sol par la faucheuse, puis l’étale plusieurs fois, pendant quelques jours.

Andaineur ou faneur, lequel choisir ? On les confond souvent. L’andainage et le fanage ont des rôles essentiels, similaires mais bien distincts, dans le processus de récolte des fourrages. Toutefois, l’andaineur est plus grand ce qui lui permet de travailler sur des surfaces plus importantes.

Il existait autrefois des andaineurs à petits double rotors, comme certains andaineurs à quatre ou cinq roues soleil, qui faisaient également office de faneur, mais ces machines n’étaient pas très énergiques. Aujourd’hui, pour optimiser le temps, gagner en souplesse et réduire les coûts, certains constructeurs ont fabriqué des faneuses-andaineuses, des outils capables de faire les deux, comme la marque Kuhn.

Principales marques d’andaineurs : Kuhn, Claas, Krone, Pottinger, Fella, Fendt…

Dans le milieu agricole, les andaineurs sont fabriqués par des constructeurs agricoles qui réalisent également des bineuses ou des herses, dont voici les marques principales : Agronic, Claas, Deutz-Fahr, Fella, Fendt, Galfrè, John Deere, Krone, Kubota, Kuhn, Massey Ferguson, McHale, Niemeyer, Pottinger, Reiter, Sip, Vicon.

Combien coûte un andaineur agricole ?

Prix d’achat d’un andaineur agricole

Le prix d’un andaineur agricole varie entre 2.500€ et 70.000€, selon le modèle et ses caractéristiques. En outre, un andaineur à rotor coûte généralement entre 2.500€ jusqu’à 65.000€, tout comme l’andaineur à tapis. En revanche, il faut compter compter entre 3.500€ et 70.000€ pour un andaineur pneumatique. Sachez également qu’un andaineur à atteler, comme il sera prédisposé pour une structure à deux roues, coûtera plus cher.

Bien entendu, l’état de la machine peut également faire varier le coût. Vous pouvez tout aussi bien vous tourner vers un andaineur d’occasion pour faire baisser le prix d’achat, par rapport à un andaineur neuf.

Prix de revient

Pour un andaineur à double rotor, on estime le prix de revient à 11,50€ par hectare. Tandis qu’il faut compter 13,6€ par hectare pour un andaineur à soleils.

En résumé

Pourquoi andainer ?

Pour pouvoir ramasser le fourrage en conservant les qualités nutritionnelles, le sécher et le presser dans de bonnes conditions.

Quel andaineur choisir ?

Tout dépend de votre budget et de votre besoin. Les principaux critères sont le prix et la vitesse de dépose. Si vous privilégiez l’efficacité, alors préférez un andaineur grande largeur à double rotors ou un andaineur à tapis. Si vous souhaitez tester une nouvelle technique, essayez l’andaineuse pneumatique.

Quels sont les avantages d’un andaineur agricole ?

  • Un travail rapide, selon le type de machine ;
  • La qualité du fourrage ;
  • Un entretien facile ;
  • L’optimisation du rendement.