[Essai] Un prototype d’andaineur à soleils frontal Mecaherbes

Tests et avis
andaineur soleils Mécaherbes,et tracteur Massey Ferguson et presse round baller Claas en action

Les ameneurs en forme de soleils préservent les feuilles des légumineuses. L’andaineur en position frontale permet de coupler cette intervention au pressage.

15/07/2018 - 06:30

Un éleveur d’une cuma de Vendée a testé un andaineur à soleils frontal de 5,50 m. En position de transport, le système rétractable offre l’avantage de rétrécir sa largeur à 1,30 m. Premier avis sur ce matériel qui devrait être commercialisé sous la marque Mecaherbes.

Partagez cet article: [Essai] Un prototype d’andaineur à soleils frontal Mecaherbes

Un chantier de récolte d’herbe et légumineuses simplifié, avec des phases de transport moins périlleuses. Julien Renolleau, adhérent et trésorier de la cuma de la Garenne (La Copechagnière, 85), a testé un prototyped’andaineur frontal sur une parcelle de 7 ha. Il le juge prometteur. Le concept permet de coupler l’andainage avec le pressage. En toute logique, la suppression d’un passage conduit à un gain de temps et une économie sur les postes traction et carburant. L’andaineur à ameneurs de type soleil préserve les feuilles de légumineuses notamment. Il trouve ses origines chez un industriel du nord de la France (Ets Chivet), qui a passé un accord avec l’entreprise vendéenne Agrisphère, basée à Aizenay, pour la fabrication et la commercialisation sous la marque Mecaherbes.

Du 2 en 1 qui combine aussi la préservation des feuilles

Le concept d’andaineur frontal n’est pas nouveau. En revanche, qu’il s’agisse d’un système à soleils et qu’il soit télescopique pour améliorer la position de transport, est un plus dans l’offre faite aux éleveurs herbagers soucieux de concilier qualité du travail et rationalisation des interventions. Une fois déplié, l’engin travaille sur une largeur de 5,5 m. En position transport, il se rétracte dans un gabarit de 2 m sur 2 m. Le constructeur, précise qu’une version repliable , encore plus compacte (1,30 m au transport) est disponible depuis le début d’année.

Après une demi-journée d’utilisation les impressions de l’essayeur sont plutôt positives. «Un engin maniable même si, au démarrage, il y a un coup de main à prendre. Au début du chantier, ça demande plus de manœuvres sur les bouts de champ, mais je les andaine sans problème au deuxième tour et rien n’est laissé sur la parcelle.» Le test s’est fait sur un mélange trèfles – ray-grass – fétuque, à un débit observé de 3 ha/h. Néanmoins, compte tenu du pressage immédiat, l’andainage doit intervenir sur un fourrage totalement sec. D’autres phases de test sont envisagées par l’entreprise vendéenne pour terminer la mise au point préalable à la construction d’une offre commerciale pour l’an prochain.

Découvrez un autre prototype d’andaineur à soleils : Doubles soleils pour l’andaineur Repossi Ra-Rake

Essai comparatif de 5 andaineurs

En vidéo : Andaineur à tapis, même à 60 000 €, les coût s’évaporent

Yvon Guittet
Publicité
Simple Share Buttons