[Agronomie] Que le sol respire, les cuma sont là

Cultures
Les cuma sont un vecteur de développement de nouvelles pratiques. Ceux qui regardent la vie du sol se développer y trouvent des solutions (©S. Orivel).

Les cuma sont un vecteur de développement de nouvelles pratiques. Ceux qui regardent la vie du sol se développer y trouvent des solutions (©S. Orivel).

14/03/2017 - 15:55

L’agronomie était au cœur des assemblées générales dans quatre départements des Pays de la Loire. L’intervenant, consultant en agriculture de conservation des sols, juge que les cuma peuvent être un vecteur de développement des nouvelles pratiques.

Partagez cet article: [Agronomie] Que le sol respire, les cuma sont là

Franck Baechler intervenait aux assemblées générales de l’union des cuma des Pays de Loire. Quatre départements, quatre réunions, où il est venu présenter comment l’agronomie peut être considérée dans les systèmes de production agricole, ce qu’elle peut leur apporter et comment. Par exemple, «avec des matériels adaptés.»Franck Baechler

Les représentants des cuma auront certainement alimenté leurs réflexions avec des clefs qui permettent de comprendre les besoins actuels et futurs des adhérents. Le consultant les a aussi écoutés témoigner, discuter, s’interroger. Il en retient que les cuma, ce n’est pas que du matériel et «avec l’organisation que vous avez, vous pouvez faire des choses superbes.»

L’agronomie repose sur un sol vivant

L’intervention de Franck Baechler mettait en avant que la vie du sol se gère avec des équilibres. En dehors, par exemple, de la mise en place de vrais couverts végétaux que l’on peut « faire partout, dans n’importe quel système » et grâce auxquels les éléments à disponibilité des cultures successives, les recettes toutes faites sont rares. «J’ai tendance à penser que le labour n’est pas une hérésie», estime le consultant en agriculture de conservation.
Dans sa gestion des équilibres d’un système de cultures, « l’élevage fait aussi partie des matériels », estime Franck Baechler. « C’est un investissement pour la vie du sol. » Investissement, il utilise le terme pour l’ensemble des changements de système qui visent à augmenter le pool organique des sols. Les premières années, au-delà même des essais couronnés d’échec, peuvent parfois être décevantes. Et l’idée que le groupe est un moyen d’aider à surmonter ces risques trouve grâce auprès de l’intervenant.
Ce dernier alerte aussi sur le tassement, « surtout avec de l’élevage. On a beaucoup de trafic. » Les agriculteurs ont à travailler sur la gestion des pneumatiques, ou sur « le control farming. C’est un levier pour limiter les effets néfastes du tassement et les concentrer sur des petits endroits. » Encore un exemple de sujets sur lesquels les cuma doivent avoir des propositions à faire.
paturage-bovins-ovins-en-système-de-cultures-clotures-mobiles-intercultures-holisticom

« Le Graal est de ré-introduire des animaux dans les systèmes de cultures », estime Franck Baechler (©FB).

TITRE TEST
Simple Share Buttons