Au tour de la betterave

La cuma de la Hardouinais s’est constituée voilà trois ans, pour une ensileuse notamment. Cette année, le groupe développe des nouvelles activités avec l’acquisition d’une récolteuse à betteraves et d’une remorque autochargeuse.

L’automotrice travaille sur six rangs en écartement de 50cm. Avec, la cuma assure la continuité du service.

Verdure et betterave, le parc s’étoffe à la jeune cuma de Mérillac. En 2017, quelques voisins lancent l’aventure de la cuma de la Hardouinais: une ensileuse John Deere 7550 (en 10 rangs) pour 220ha de maïs et un peu d’herbe, et un tracteur 7R260, de la même marque, pour 650h/an. Depuis, les deux matériels d’occasion tournaient ainsi, jusqu’à cette année où un Massey Ferguson 8730 est venu remplacer le 7R, tandis que le groupe élargit son champ d’activités. L’entrepreneur que les éleveurs sollicitaient pour leurs betteraves décidant de cesser ce service, la cuma lui a acheté son automotrice. Comme pour l’ensileuse, c‘est un adhérent qui assurera la conduite pour les quelques 25ha à sortir de terre chaque année.

Parés pour une gamme de récoltes fourragères

Si les coupes d’herbe du printemps resteront le pré carré de l’ensileuse, la cuma vient néanmoins d’acquérir une remorque autochargeuse Strautmann 4401. Elle servira à assurer les chantiers d’envergure plus modeste. Quand la cuma prouve qu’elle peut avoir réponse à tout.

Autochargeuse à l'ensilage d'herbe

Une autochargeuse arrive au sein de la cuma en même temps qu’un tracteur et une arracheuse à betterave.

À LIRE AUSSI :

La betterave sera-t-elle jaune ou verte ?

Entraid Vidéos

Une vraie usine d’aliment mobile en cuma

Traiter l’herbe seulement quand on la voit

Une tonne à lisier quasi-inédite

Charrue : comment ne pas piéger les automobilistes sur la route ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement