Autoguidage, de la moiss’ batt’ au tracteur

L'autoguidage, une option de confort? Pas seulement, ont constaté les deux chauffeurs de la cuma des Eleveurs de la Vallée du Girou dans le Tarn. A l'usage, ils constatent des gains d'efficacité et une optimisation des plages d'usage des automoteurs, qui se traduisent par des gains économiques.

Le tracteur John Deere de la cuma EVG, dans le Tarn, équipé de l'autoguidage.

La cuma des éleveurs de la vallée du Girou, dans le Tarn, a eu l’occasion d’essayer il y a 4 ans, une moissonneuse de démonstration équipée d’un auto guidage. Les 2 chauffeurs : Aurélien Probst (secrétaire adjoint de la cuma) et Alexis Lescure-Rous (salarié) ont apprécié le confort que cela pouvait amener sur une journée de travail.

Lors du renouvellement de la moissonneuse de la Cuma EVG, le système d’auto-guidage a été une évidence sur la nouvelle machine, après une journée de formation spéciale sur ce nouveau système, la 1ère saison (2017) a confirmé ce choix : « pendant les grosses journées au blé on gagne 3 à 5 Ha/jour et un confort de conduite surtout au soja » confie Alexis.

Cela se traduit par des journées optimisées : « on prend pleine coupe » avec une précision du système d’environ 10cm dans les coteaux, beaucoup moins de fatigue surtout sur des grosses journées en céréales, toutes les parcelles (environ 270) sont répertoriées et enregistrées à l’avance dans le terminal de la moissonneuse.

Correction 3D

Ainsi, une démonstration pour le groupe tracteur avec un auto-guidage a été organisée, « les adhérents ont pu le pratiquer, beaucoup l’ont apprécié » dit Aurélien. Pour le renouvellement de celui-ci l’auto-guidage est au centre des questions, « le plus difficile est de passer le cap au départ et à faire tomber les a priori, une fois cela passé, les avantages sont multiples et quotidien » confie Aurélien.

Cet article a été rédigé dans le cadre de la promotion de la Journée « Univers Tracteur », organisée le 6 octobre 2020 par fdcuma du Tarn.

Les 5 adhérents de ce groupe tracteur décident de franchir le pas en 2018 et d’opter pour un auto-guidage complet avec correction 3D (rattrapage du ripage), tous les outils sont enregistrés et configurés dans la console du tracteur, une simple sélection suffit lors de l’attelage !

« Confort et gain de temps sont un vrai plus, chez John Deere il y a une grande simplicité d’utilisation du système ». La majorité des adhérents travaillent 1 bande sur 2 à l’aller et l’inverse au retour, donc moins de contournière, moins de tassement du sol, gain de temps et de gasoil à l’hectare, peu de recroisement de zones déjà travaillées…

+200h grâce au confort

Le tracteur a fait 1200H l’an dernier alors qu’il aurait fait à peine 1000H sans l’auto-guidage, bilan pour un surcoût à l’achat, le coût horaire du tracteur a baissé car plus utilisé que l’ancien. « On fait confiance au guidage par exemple pour reprendre les terres quand on ne voit pas où l’on passe (poussières, obscurité…) en temps normal on aurait dû arrêter » dit Aurélien.

Le tracteur a été renouvelé cette année et la question de l’auto-guidage ne s’est plus posé, l’évolution future consistera à exploiter au maximum le système en valorisant la cartographie et la modulation par exemple.

L’année prochaine le but est de démonter l’antenne de la moissonneuse (hors saison) pour la passer sur le nouveau semoir monograine afin d’avoir la coupure de tronçons. Aurélien et Alexis concluent « en tout cas, on ne reviendra pas en arrière, c’est sûr ! »

A lire également: « Fidélité à une marque de tracteur: qui est le champion?« 

Entraid Vidéos

Kit de filtration catégorie 4 pour les New Holland T6 et T7

Les robots deviennent réalité en grandes cultures

Un semoir à disques inclinés en direct du terrain

Avis Xerion Saddle Trac Kaweco : l’automoteur valide le test

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement