ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Semoir rapide: attention à l’entretien

Partager sur

Semoir rapide: attention à l’entretien

Semoirs rapides: des éléments à vérifier régulièrement pour ne pas perdre en précision.

A la cuma de Saint-Julien des Bords-de-Veyle, la vitesse de travail du Väderstad Tempo (autour de 12 km/h) sollicite fortement la mécanique. Au fil du temps, les semis perdaient en précision. Pour la retrouver, une grosse révision s’imposait. Un passage obligé qui a un coût. Témoignage.

Du débit de chantier avec de la précision. Voilà ce que recherchaient les adhérents de la cuma de Saint-Julien des Bords-de-Veyle lors de l’acquisition du semoir rapide Väderstad Tempo. En outre, un modèle 8 rangs repliable pour un prix d’achat de 60.000€.

À l’époque, la cuma possédait un semoir monograine classique 6 rangs. Il fonctionnait parfaitement, mais devenait un peu juste en termes de débit de chantier. En effet, les semis s’effectuaient aux alentours de 6 à 7km/h.

Désormais, avec le Väderstad Tempo, c’est plutôt entre 10 et 12km/h. Et ce, pour un débit de chantier qui tourne autour de 3ha/h dans un parcellaire très découpé.

La vitesse augmente l’usure

Il y a deux ans, «on s’est rendu compte que nous n’avions plus la même précision. La profondeur de semis devenait aléatoire. Dans des terrains légers et bien préparés, tout semblait normal. Par contre, dans des terrains plus lourds avec des mottes, les levées étaient minables, explique Tanguy Gaillard, adhérent de la cuma. Au début nous pensions à un problème venant d’un mauvais réglage sur la pression des éléments semeurs mais même en modifiant les réglages il n’y avait pas d’améliorations. Dans certains terrains, le semoir continuait de pianoter.»

Durant l’hiver, le semoir a été transporté à l’atelier pour une visite de contrôle et du jeu dans les différents axes bagués des parallélogrammes soutenant les éléments semeurs a été rapidement découvert. Au démontage, une usure des bagues a été observée.

«Cela faisait six ans que le semoir travaillait environ 300ha en moyenne tous les ans. À 12km/h les contraintes sont beaucoup plus importantes que pour des semoirs classiques qui vont beaucoup moins vite, explique Tanguy Gaillard. En plus, à cette vitesse, le moindre jeu dans les axes multiplie les défauts de précision lors du semis.»

Une facture de 5.100€

Le diagnostic s’est poursuivi et a révélé d’autres pièces à remplacer comme les disques de fertilisation et de semis, les descentes de fertilisation et les décrottoirs en plus des 96 bagues en bronze pour les 8 parallélogrammes des éléments semeurs. En tout le coût de l’entretien du semoir rapide s’élève à 3.000€ pour les pièces et 60 heures de main-d’œuvre à 35€/h. Soit une facture totale de 5.100€.

Deux ans après le remplacement de ces pièces, «on se rend compte que les bagues des parallélogrammes devront être remplacées tous les deux ou trois ans. Entre le moment de leur remplacement et maintenant, nous constatons déjà que le jeu a augmenté.»

Pour vérifier l’usure de ces bagues, il suffit de mettre le semoir sur une dalle bétonnée plate. Placer sous les roues du semoir des cales de même épaisseur.

«Les disques doivent tous être à la même distance du sol. En cas d’irrégularité, il vaut mieux changer le jeu de bagues.»

Révision de semoir rapide: apporter des améliorations

La cuma a aussi profité de cet entretien du semoir rapide pour y apporter quelques améliorations.

«Nous avons remplacé l’entraînement de la turbine par prise de force par un entraînement hydraulique. Avec un semoir semi-porté, cela permet de prendre des virages serrés dans les parcelles. C’est beaucoup plus pratique et cela évite maintenant de casser 1 à 2 cardans chaque année.»

Le kit d’entraînement hydraulique a un coût de 2.660€. «Un investissement récupéré en moins de deux ans et du confort de conduite en plus.»

entretien semoir rapide

La vitesse de semis augmente de façon exponentielle l’usure des bagues du parallélogramme de l’élément semeur. À surveiller régulièrement pour ne pas perdre en précision.

Un impact sur la facturation du semoir rapide

Par ailleurs, il y a plusieurs types de sols sur le territoire de la cuma. Des sols légers et aussi des plus argileux. «Dans les sols argileux, nous avions souvent du mal à bien refermer le sillon derrière les disques. De plus, sur une même parcelle il peut y avoir différents types de sol. Il nous fallait donc un système permettant de gérer la pression des roues de fermeture», explique Tanguy Gaillard.

Le semoir a donc été équipé de roues de fermeture Furrow Force provenant de chez Précision Planting. Elles permettent un meilleur contrôle de la fermeture du sillon avec 2 disques étoilés suivis par 2 roues de fermeture. La force appliquée sur l’ensemble s’ajuste via un coussin pneumatique dont la pression est réglable depuis la cabine. Un investissement de 700€ par rang mais qui s’avère efficace. Ces deux améliorations représentent un coût de 8.260€ pour les pièces et 25h de main-d’œuvre, soit un coût total de 9.135€.

Au final, 14.235€ investis dans l’entretien et la modification du semoir rapide. Une somme jugée nécessaire. Toutefois, elle a entraîné des modifications du tarif du semoir Väderstad qui est passé de 25€/ha pour le semoir à 32€/ha.


Rayons X

Cet article et ses données sont issus d’un travail d’enquête et d’étude économique publié dans l’univers Rayons X en Décembre 2021. Trois semoirs sont passés au scanner économique de la rédaction d’Entraid.