Betteraves: moins 25% d’IFT grâce au désherbage mécanique

Cultures

Le desherbage mécanique est encore trop peu utilisé par les producteurs de betteraves selon l'ITB.

22/05/2017 - 12:00

L’Institut Technique de la Betterave (ITB) organisait son cinquième rendez-vous sur les techniques de désherbage en betteraves le 17 mai à Crisenoy en Seine et Marne.

Partagez cet article: Betteraves: moins 25% d’IFT grâce au désherbage mécanique

«Trouver une alternative au tout chimique», telle était la consigne de cette cinquième édition de l’évènement Desherb’avenir organisée par l’ITB, les 17 et 18 mai, en Seine-et-Marne, en partenariat avec Terres Inovia, Arvalis et l’Acta. Objectif: «Articuler au maximum les actions chimiques et mécaniques pour limiter les levées d’adventices et baisser l’indice de fréquence de traitements phytosanitaires de 20 à 25%.»

Avec 12 machines présentes pour des démonstrations dynamiques en plein champ, les organisateurs de l’évènement espéraient réunir 1.500 personnes sur les trois demi-journées de salon. La première après-midi sous le soleil a fait carton plein. La seconde journée s’est déroulée sous une météo moins clémente.

Au programme: démonstration de matériel de désherbage mécanique (bineuses à moulinets, houes rotatives, herse étrille et roto-étrille) ainsi que deux rampes de pulvérisation localisée. Un prototype du robot Ecorobotix, testé en ce moment sur la Digiferme d’Arvalis de Boigneville (91), était également à l’œuvre. La machine est autosuffisante en énergie grâce à des panneaux solaires fixés sur le dessus. Elle est équipée de capteurs capables de distinguer a culture des adventices et pulvérise le produit phyto au plus près de l’adventice grâce à des bras articulés.

Prototype_robot Ecorobotix

Un prototype du robot Ecorobotix, testé en ce moment sur la Digiferme d’Arvalis de Boigneville (91), était également à l’œuvre.

 

Efficacité conservée, moins de 1% de perte sur les betteraves

«L’aspect pulvérisation chimique n’a pas d’atelier spécifique. Notre volonté est d’inciter les producteurs à se tourner davantage vers le désherbage mécanique, en montrant que pour la même qualité de désherbage, on peut abaisser l’IFT d’au moins 25%», a indiqué le directeur de l’ITB. Par ailleurs, les représentants de l’ITB ont insisté sur la polyvalence des matériels  qui peut aussi s’avérer utile dans les parcelles de féveroles, d’orges et de colza.

Les essais menés par l’ITB montrent, dans tous les cas, moins de 1% de perte de betteraves suite au passage des machines. «Tous les essais ont bien fonctionné, les réductions d’IFT varient et peuvent atteindre 50% dans certains cas. Globalement, l’ensemble des 8 modalités testées présentent de bons résultats avec une efficacité correcte malgré la hausse du  temps de travail dans certains cas», constate le directeur de l’ITB. Selon lui, «la houe rotative présente la moins bonne efficacité même si cela reste correcte».

Selon le président de l’ITB, Alexandre Quillet, 90% des producteurs de betteraves utilisent le désherbage mécanique mais pas «sur toutes les parcelles». Par ailleurs, il insiste: «Les créneaux sont courts pour agir avec trois semaines d’utilisation de la bineuse par an si la fenêtre météo le permet». L’ITB a indiqué travailler sur des variétés de betteraves avec des feuilles plus couvrantes sur le sol afin de, là aussi, limiter les levées d’adventices.

A lire également :

Voir notre article sur le bilan d’un essai de 10 ans sur les couverts végétaux.

Désherbage nouveau et surprenant à l’Agritechnica

Inédit : un outil de désherbage mécanique de précision

MOINS 25% D’IFT GRÂCE AU DÉSHERBAGE MÉCANIQUE

COMMENT DÉTRUIRE LES COUVERTS SANS HERBICIDE?

Dix outils de désherbage mécanique

Pour tout savoir du désherbage mécanique

Publicité
Simple Share Buttons