ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Des cuma qui adoptent la technologie

Partager sur

Des cuma qui adoptent la technologie

Adopter le GPS, c’est de la productivité en plus, de la fatigue en moins et des économies de carburant.

Installation de l’autoguidage dans les tracteurs, transformer et simplifier la réservation du matériel avec myCuma Planning ou semer des couverts végétaux à l’aide d’un drone, les cuma s’emparent des innovations pour les mettre au service des groupes.

Cela fait bientôt 15 ans que la cuma de Carlat-Vezac, dans le Cantal, s’est lancée dans l’achat de son premier tracteur. Aujourd’hui, ce sont trois tracteurs qui sont à disposition des douze adhérents de la cuma. La cuma avait déjà installé sur un tracteur un GPS simple avec une barre de guidage. «Cela nous aidait notamment avec la faucheuse. Lors de l’achat du second tracteur, le concessionnaire nous a fait une proposition intéressante financièrement pour de l’autoguidage. On l’a installé sur le 200ch et la barre de guidage sur le 150ch», résume Jean-François Bruel, président de la cuma.

Jusqu’à 15% de productivité en plus avec l’autoguidage

«Avec le temps, on regrette de ne pas avoir pris l’autoguidage sur les trois tracteurs. On s’en sert pour la fauche, le semis ou le déchaumage. On estime gagner entre 10 et 15% en productivité, c’est énorme. Avec le groupe de fauche, on fait des planches toujours justes. Finies les manœuvres, on ne s’arrête jamais. En déchaumage, on gagne facilement une dizaine de seconde en bout de raie. On gagne en temps, en confort de travail et en carburant, ce qui n’est pas négligeable aujourd’hui.»

Réservations matériels

Réserver son matériel en quelques clics avec myCuma Planning.

Simplifier les réservations avec myCumaPlanning

À la cuma de Moyenne Tarentaise en Savoie, le suivi des réservations des matériels pour les 45 adhérents était confié à un seul adhérent. «Il prenait tous les coups de téléphone et planifiait les réservations sur un carnet. Tout fonctionnait jusqu’à ce que l’adhérent prenne d’autres responsabilités et annonce la fin de sa participation au suivi des réservations», commente Christophe Billat, président de la cuma.

«Nous nous sommes alors rendu compte du travail qu’il avait réalisé durant toutes ces années. Un travail que personne ne voulait reprendre bien sûr. Il fallait donc trouver une solution.»

Pouvoir paramétrer les réservations

Comment fonctionnaient les autres cuma? C’est la question qui a été posée à l’animateur de la fdcuma.

«Il nous a alors présenté le système de réservation myCumaPlanning. Tous les matériels de la cuma ont été rentrés dans le logiciel. Nous en avons profité pour mettre des durées de réservation maximales sur certains outils, des obligations pour la réservation d’un ensemble de matériels comme la tonne à lisier et le tracteur de la cuma. La mise en place de myCumaPlanning a aussi été l’occasion de changer quelques points dans le règlement intérieur. Comme le fait que le matériel doit être ramené au hangar de la cuma après utilisation.»

Après deux ans d’utilisation, «le matériel circule bien entre les adhérents. Le fait de pouvoir visualiser le planning de chaque matériel en un coup d’œil est un élément très pratique. Cela permet de voir qui à réservé et jusqu’à quand. L’outil myCumaPlanning nous a enlevé une grosse épine du pied.»

Enfin, à lire également sur cette thématique:

Comment réussir l’étape du tracteur dans la cuma?

Un autoguidage RTK à moins de 1.500€? C’est possible!

Comment réduire le coût de son tracteur de 200ch?