Le projet cuma des 3 Rives peut lever l’ancre

Dans le nord-ouest de la Mayenne, trois groupes se sont rapprochés pour donner naissance à une nouvelle entité. L’aventure de la cuma des 3 Rives peut commencer.

Trois cuma ont fusionné pour devenir la cuma des 3 Rives.

La naissance de la cuma des 3 Rives a été actée. Cette nouvelle cuma est le résultat du regroupement de la cuma du Plessis (Fougerolles-du-Plessis), de la cuma de la Dorée et de la cuma de Landivy. Depuis deux ans qu’ils préparaient cette fusion, les adhérents présents à la salle des fêtes de la Dorée le 6 juin ont officialisé la réussite de leur projet. La cuma des 3 Rives démarre avec un parc matériel diversifié et complet, ainsi qu’avec une équipe de trois salariés permanents, en charge de la conduite et de son entretien.

Un groupe encore ouvert

Alain Paillard, le nouveau président, a rappelé les principaux objectifs de cette cuma. En premier lieu, «proposer des chantiers avec des tarifs réduits pour les adhérents», avec un matériel performant. La mise en commun devra en effet faciliter le renouvellement régulier des investissements, ce qui devrait aussi conduire à «innover dans de nouvelles activités». Outre le côté économique, la cuma continuera d’assurer son rôle social en étant un lieu d’échanges et de convivialité pour tous les adhérents. Les nouveaux adhérents sont d’ailleurs les bienvenus.

Quelques chiffres

  • 3 salariés permanents
  • 150 matériels dont 3 ensileuses et 4 tracteurs
  • Chiffre d’affaires prévisionnel: 700.000 €

Entraid Vidéos

Une AG sous format d’un journal télévisé

Salon Terr’Eau Bio, rendez-vous les 30 juin et 1er juillet

«Le collectif fait la force» et c’est le Ministre qui le dit !

Le désherbage mécanique en mode digital

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement