ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Les cuma récoltent et sèment

Partager sur

Les cuma récoltent et sèment

La fédération des cuma Seine Normande présentait les chiffres clef des cuma de son secteur lors de son assemblée générale à Saint-Étienne-l’Allier, en mars. Elle proposait aussi de travailler sur l’agriculture de précision (©Noëllie Maillard).

Les cuma de l’Eure et de la Seine-Maritime génèrent globalement un chiffre d’affaires annuel de plus de 12,5M€. Elles ont pour cela besoin d’outils. Sur 2021, presque une sur deux a acheté un matériel.

Dans les matériels qui essaiment dans les contrées de la Seine-Maritime et de l’Eure avec les cuma, les outils de récolte tiennent le haut du palmarès. En 2021, les cuma des deux départements ont signé le chèque pour plus de 250 matériels. En valeur, cet investissement représente presque 8M€.

Sur ce plan, les travaux de récolte constituent donc la première motivation des acheteurs utilisateurs, avec une grande variété d’outils, en lien avec les spécificités du territoire. Les ensileuses, arracheuses de lin, de pommes de terre, de betteraves et les moissonneuses-batteuses ont généré un quart de l’investissement des cuma en 2021.

Les cuma achètent neuf leur matériel, dans 85% des cas

Pour autant, les groupes de la région ont également développé leurs activités d’implantation. La catégorie des matériels de semis, seconde l’an dernier, talonne en effet de très près la première place. Le semis (ou plantation) constitue 24% des investissements 2021 des cuma dans la Seine-Maritime et dans l’Eure.

Plusieurs de ces coopératives de proximité qui s’impliquent en culture de pommes de terre ont renouvelé leur parc pour les chantiers de plantation. Les animateurs du réseau constatent surtout que de plus en plus de groupes amorcent des initiatives en matière de semis simplifié, voire direct.

Achat de matériel: innovations en semis

Enfin, sur l’ensemble des achats de matériel, l’occasion représente 14%. C’est une proportion est assez conforme aux habitudes aux groupes du réseau. En assemblée générale début mars, la fédération des coopératives de matériels soulignait néanmoins l’esprit d’innovation qui anime ses adhérents. Un peu plus d’un tiers de ces acquisitions sous-entend une création d’activité.

À lire aussi:

Les clés pour réussir un investissement collectif

Les cuma ont la carte en Normandie

Les investissements agricoles records du premier trimestre 2022

Et dans le magazine Entraid de mai 2022: Les cuma de Seine Normande ont travaillé sur l’agriculture de précision