Tournesol: faire face aux oiseaux

Lors de la levée, le tournesol est fréquemment la proie des oiseaux contre lesquels différents moyens de lutte sont envisageables.

En variant les moyens de lutte, on limite l'accoutumance des oiseaux. Leur efficacité est souvent aléatoire mail ils peuvent atténuer considérablement les dégâts.

Le temps sec de la semaine dernière a été favorable aux préparations dans les sols les plus ressuyés. Le vent et le sec ont malgré tout pu favoriser la création de mottes en sols limoneux ou à tendance argileuse. La reprise de ces mottes ne sera possible qu’au retour des pluies. Ceci afin d’affiner le lit de semences et favoriser un semis dans de bonnes conditions. Il n’y a pas d’urgence à semer pour l’instant! En effet, la température des sols supérieure à 8°C est présente de façon stable entre le jour et la nuit depuis peu.

Quels moyens de lutte?

En variant les moyens de lutte, on limite l’accoutumance des oiseaux. Leur efficacité est souvent aléatoire mail ils peuvent atténuer considérablement les dégâts:

  • pose d’effaroucheurs (visuels, sonores). Eviter de les installer dès le semis mais plutôt au moment de la levée. Les disposer en nombre suffisant et les déplacer régulièrement;
  • présence humaine régulière (tous les jours de la levée à 2-4 feuilles) dans la parcelle. Cette solution a montré une efficacité certaine notamment le matin, avant la levée du jour, pour certains volatiles;
  • régulation des populations d’oiseaux (tir, cage à corvidés…). Attention, ces méthodes sont soumises à autorisation. Pour tout renseignement complémentaire, consulter les services préfectoraux et les fédérations départementales de chasseurs.
  • phénomène de dilution. Au regard des surfaces de tournesol en augmentation, on peut espérer une répartition des dégâts sur l’ensemble de la sole. Dans l’idéal, des semis simultanés sur un même territoire semblent une stratégie éprouvée.

100.000 ha supplémentaires en 2022?

Les attentes des consommateurs encouragent la production de tournesol français. L’huile de tournesol est la première huile de table consommée en France. Même si elle est variable, la prime oléique traduit cette demande soutenue, tant nationale qu’internationale (+45 €/t en moyenne sur les 5 dernières campagnes 2015-2019).

En outre, le déficit national de matières riches en protéines pour l’alimentation animale offre des perspectives au tourteau de tournesol français. Le plan national pour les protéines, en cours d’élaboration, vise à améliorer l’autonomie protéique de la France. Compte tenu de ces enjeux, le plan de la filière 2018-2022 prévoit une augmentation des surfaces de tournesol de + 100.000 hectares.

Entraid Vidéos

Vague de gel dévastatrice dans les cultures

De l’électrique à la robotique dans les vignes

Quand détruire le couvert avant un maïs fourrage?

Un bec pour la moisson du chanvre

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement