Semis direct: 14 outils comparés dans la Somme

Rien de mieux qu'une démonstration avant d'investir. Dans la Somme, trois cuma se sont regroupées pour organiser une démonstration de semis direct en vue d'un futur achat. Compte-rendu.

La démonstration a attiré 200 agriculteurs.

La cuma de Canaples, la cuma de Belloy sur Somme et la cuma des Vallois ont organisé une démonstration de semoirs directs dans la Somme à Vignacourt. Le but de cet événement: comparer différents types de semoirs pour préparer un investissement.

La frcuma Hauts-de-France a apporté son aide pour l’organisation en amont, et l’animation des échanges lors de la démonstration.

200 agriculteurs présents à la démonstration de semoirs directs

Douze constructeurs et distributeurs ont fait le déplacement pour présenter 14 semoirs à plus de 200 agriculteurs. En outre, ces semoirs à dents et à disques ont semé un mélange de couvert dans un terrain sec et vallonné. Les outils étaient attelés sur des tracteurs de 160 chevaux, la puissance de traction disponible dans leurs groupes.

Des semoirs à vocation semblable, mais différents dans leurs conceptions, ont ainsi pu être observés dans la même parcelle. Une démonstration de grande ampleur, permise par les cuma organisatrices qui ont eu la volonté de dynamiser le territoire.

A lire :

Semis direct: une solution anti-sécheresse?

Un semoir à dents de 6m pour moins de 60.000€

Une démonstration pour préparer un projet

Les trois cuma organisatrices ont pour objectif d’acheter ensemble un semoir pour la prochaine saison. Le regroupement leur permet d’atteindre une surface d’engagement d’environ 600ha. Ce qui rend l’achat d’un outil de 6m envisageable. Mais quel semoir choisir?

démonstration de semoirs directs

Une partie des organisateurs adhérents des cuma, dont Pierre Bourgeois au centre, qui accueillait la démonstration sur sa parcelle.

La démonstration a suscité beaucoup de questionnements chez les adhérents intéressés par le semis direct. En effet, les attentes ne sont pas les même pour tous. Par exemple, l’implantation rapide des couverts pour certains, la volonté d’évoluer en agriculture de conservation pour d’autres.

Enfin, un temps de réflexion et de discussion est encore nécessaire pour choisir un (ou plusieurs) modèle(s) adapté(s) aux besoins de tous. L’accompagnement de la Chambre d’agriculture de la Somme, qui vient réaliser des comptages de population, leur permettra sans doute d’avancer dans leur réflexion.

Entraid Vidéos

Semis direct: 14 outils comparés dans la Somme

Quelle sera la place des cuma dans la PAC 2020 ?

Zapping 2019: de Super Mario aux distances de freinage d’urgence

[Interview] Des collectifs pour des actions efficaces

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement