Prévoir la date d’ensilage selon la floraison

Arvalis préconise d’examiner les épis de maïs 3 à 4 semaines après la floraison. C’est l’étape clé pour anticiper la date de déclenchement de l’ensilage.

Une vérification s'impose à travers les parcelles.

En matière d’ensilage de maïs, Arvalis-Institut du Végétal rappelle un principe. « Le stade de maturité de la culture est primordial pour récolter car il en va de la qualité et de la conservation ». Afin d’anticiper pour bien programmer les dates de chantier, il est recommandé d’observer les grains 3 à 4 semaines après la sortie des soies, stade repère de la floraison. Arvalis poursuit. « À cette date, il est facile de repérer la lentille vireuse qui apparaît à l’extrémité des grains et ainsi affiner une dernière fois la date optimale de récolte ».

Surveiller la lentille vitreuse

Quand ce dépôt d’amidon vitreux commence à se manifester à la pointe d’une majorité des grains, le maïs se situe autour de 25-26% de matière sèche. Cela pour des maïs à bon gabarit, encore verts. Sur des maïs dentés, le signal se traduit par une dépression et non d’une lentille. Par contre, sur des maïs à gabarit moyen, avec des feuilles qui commencent à se dessécher, Arvalis indique que ce stade correspond plutôt à 28-29% de matière sèche.

grille jugement des grains de maïs avant ensilage

Les repères à identifier pour juger la maturité du maïs (document Arvalis-Institut du Végétal).

Objectif ensilage à 32% MS

L’Institut explique. «L’objectif est d’ensiler un maïs fourrage aux alentours de 32% MS plante entière. A ce stade, l’amidon est réparti en trois tiers dans les grains des couronnes centrales des épis : laiteux, pâteux et vitreux». Entre cet objectif et le stade lentille vitreuse, il reste 150 degrés jours à cumuler. Et donc une météo à suivre de près. Arvalis résume ici la démarche en vidéo.

En complément :

Entraid Vidéos

Les bons réglages de l’ensileuse contribuent à la qualité du maïs fourrage

Prévoir la date d’ensilage selon la floraison

Valorisation des couverts végétaux : récolter ou enfouir ?

6 août 2020 : la Cuma de Blanzay sort l’ensileuse

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement