[Fais comme chez toi!] Comment accueillir un robot?

Accueillir un robot de désherbage sur une exploitation agricole, c'est un peu comme accueillir un robot de nettoyage au sein d'un foyer. Témoignage

Il y a beaucoup de similitudes entre l'intégration d'un robot-aspirateur dans un foyer et le nécessaire aménagement organisationnel pour accueillir un robot agricole.

Comment accueillir un robot? La comparaison robot domestique / robot agricole est plutôt porteuse de sens en termes d’organisation et de management. Témoignage et conclusions à suivre.

« Nestor est arrivé bien emballé dans sa boîte. Ce robot « aspirateur-laveur » avait pour mission de me délester d’une partie de la corvée d’entretien des sols. J’avais bien lu sur les avis d’utilisateurs que malgré tout, un bon passage de combiné « aspirateur-serpillère » s’imposait de temps en temps. Mais la fréquence de cette opération pouvait s’espacer en intercalant des passages de robot.

Résultat: « je passe davantage de temps qu’avant à ranger pour permettre à Nestor de travailler sans encombre. De temps en temps il débranche la box internet ou s’embrouille avec le balai, mais les incidents sont assez rares et les sols sont propres. »

Délégation facilitée avec un robot

« Ce transfert a aussi facilité la délégation des tâches: les autres membres de la famille, même jeunes, contribuent assez volontiers, puisqu’il s’agit, non pas de me faciliter la vie, mais celle de Nestor.

Pour une fois, j’ai décortiqué avec attention les instructions pour bien l’entretenir et augmenter sa durée de vie: c’est malgré tout un sacré investissement. Et je respecte les consignes puisqu’une fois le filtre plein, le réservoir vide ou la batterie déchargée, Nestor refuse de travailler. Pas le choix!

Et pendant que Nestor tourne sans fin avec sa serpillère, je peux faire autre chose. Je pourrais même le programmer pour qu’il se déclenche en mon absence. Je n’ai pas encore essayé car je crains encore qu’il n’attaque le balai ou se retrouve emberlificoté dans des câbles qui traînent. C’est la prochaine étape, une fois que j’aurais bien configuré toutes les pièces pour qu’il puisse passer sans encombre.

Verdict: la maison est plus propre, mais aussi mieux rangée, il y a moins de conflits sur ces sujets car chacun sait quoi faire. Finalement le robot a permis de clarifier les missions de chacun. »

Comment accueillir un robot? Une expérience transposable?

Une partie des enseignements s’appliquent à l’intégration de nombreux robots, dont les robots au sein des exploitations agricoles:

  • garder des attentes raisonnables
  • conserver une stratégie de combinaison d’interventions
  • les robots ne remplacent pas le travail d’une équipe, mais ils permettent de rendre les opérations plus rationnelles: les « salariés » ne travaillent pas pour le patron mais pour faciliter le travail du robot
  • les missions de chacun sont claires
  • l’entretien du robot demande des compétences techniques et de la rigueur, des compétences transposables et qui peuvent être attractives
  • on ne peut pas « abuser » avec un robot: il n’ira pas au-delà de ses limites

A lire également sur le sujet:

Les cuma confirment leur leadership sur la robotique.

Découverte: un robot viti autonome dans le Loir-et-Cher.

Entraid Vidéos

Fenaison : trois systèmes d’organisation et stratégies d’investissement gagnantes

Les outils ont leur agenda grand ouvert

Une orga humaine au top pour 10 euros de la tonne, modulation comprise

Lisier : ils choisissent un automoteur Vervaet, deux citernes routières et un caisson de stockage de 92m3

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement