Faucheuse : 1 – Abeilles : 0

Conditionneur ou pas sur la faucheuse ? L’option se discute, mais du point de vue des abeilles, la réponse est non.

Ces fragiles insectes n'aiment pas les matériels de récolte ni les broyeurs.

Le choix d’une faucheuse fait appel à de nombreux paramètres. Faut-il vraiment un conditionneur ? La question fait débat, notamment au plan économique. S’il faut un argument de plus pour trancher, il est possible de demander leur avis aux spécialistes des abeilles. En Suisse, Apiservice est clair : «Dans les cas extrêmes, faucher une prairie avec beaucoup de fleurs attrayantes peut tuer jusqu’à 90 000 abeilles mellifères par hectare».

Danger dans les prairies fleuries

On est sans doute dans un contexte de prairie naturelle de montagne, et ce discours serait moins radical en prairie semée de plaine. En tout cas, Apiservice déconseille la conditionneuse dans les prairies fleuries extensives. Les parcelles riches en pissenlit ou en trèfle blanc sont également l’objet de recommandations, car elles attirent beaucoup les abeilles. D’un point de vue apicole, la faucheuse à disques simple et la barre de coupe à sections s’avèrent préférables. Plus d’infos sur la fiche 3.3 de la documentation d’Apiservice.

Entraid Vidéos

Devenez le « Top Chef » de vos vaches et jeunes bovins

L’assureur encourage la lutte contre l’incendie

L’autonomie, la vraie!

Les cuma confirment leur leadership sur la robotique

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement