[Réglementation] «Impossible de facturer d’avance…»

Lorsqu'un adhérent quitte la cuma ou l'activité avant le terme de son engagement, le conseil d'administration ne peut pas facturer par avance les périodes non réalisées.

Les sanctions et frais fixes ne s’appliquent qu’une fois le manquement constaté et non par anticipation.

Les statuts indiquent que la participation aux frais fixes est établie au regard de l’exercice du manquement et un paragraphe complémentaire prévoit la possibilité d’y ajouter une pénalité. Ainsi les sanctions (frais fixe et pénalités) ne s’appliquent qu’une fois le manquement constaté et non par anticipation.

Pas de bases juridiques

Donc la facturation par avance des engagements non réalisés n’a pas de base juridique. Si le conseil d’administration accepte que l’engagement se termine avant, alors il ne peut pas appliquer de sanctions pour les années qui ne seront pas faites. Si le conseil d’administration veut facturer l’engagement en totalité, il doit maintenir l’adhérent dans la cuma et donc ne pas accepter son désengagement pour ainsi, chaque année, lui appeler les sanctions prévues. Cependant, cette solution de facturation par anticipation de l’engagement non fait, peut être envisagée de manière contractuelle si l’adhérent et le conseil d’administration conviennent ensemble de mettre fin à l’engagement sous cette condition. Mais, en aucun cas, ce principe ne peut être imposé car juridiquement il n’est pas fondé…

A lire aussi :

Fractionner la facturation  

 

Entraid Vidéos

Immatriculations : date butoir au 31 août 2020

Ai-je le droit de jouer aux jeux vidéos en cabine ?

Homologation des outils traînés : attention à vos bons de commande !

Ai-je le droit, en tant qu’aide familial, de conduire le tracteur?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement