Sauter le pas de l’installation avec la cuma

Passionné par l’élevage ovin, Alexandre Sarrazin, 32 ans, originaire de Thénezay en Deux-Sèvres a concrétisé son rêve en reprenant hors cadre familial, une ferme à Verruyes. Rencontre.

L'installation hors-cadre familial en production ovine d'Alexandre Sarrazin a été facilitée en présence de la cuma Sud Gâtine.

Sur ses 50 hectares, Alexandre Sarrazin élève 500 brebis de race vendéenne et charolaise avec le projet de développer un cheptel ovin Rouge de l’Ouest. Installation rime souvent avec endettement. Ici, Alexandre a surtout consacré ses prêts à l’achat d’un corps de ferme, d’un cheptel et d’un tracteur équipé d’un chargeur. Un outil indispensable aux travaux journaliers de soins aux animaux. Quelques matériels achetés un tout petit prix ont également pris place sous le hangar. Mais la ferme d’Alexandre présente l’avantage d’être située à 100 mètres de l’un des hangars atelier de la cuma Sud Gâtine qui rayonne sur St Georges de Noisné et Verruyes. Un bon point pour le jeune agriculteur.

Ouvrir les portes de la cuma

Alexandre se souvient en effet du bon accueil que lui a réservé Claude Guitton, alors président de la cuma.

«J’ai été invité à le rencontrer au hangar de la cuma. Après un café, il m’a fait visiter le parc matériel. La cuma a facilité mon installation en me permettant d’accéder à des matériels performants pour un prix intéressant. J’apprécie tout particulièrement que l’on m’ait permis d’échelonner le paiement de mon capital social sur trois ans. C’est le cas pour tout jeune installé. La politique de facturation par acompte, me permet d’échelonner le paiement de mes travaux, ce qui ménage ma trésorerie.

Un bon accueil malgré le contexte sanitaire

Je suis arrivé dans un contexte sanitaire particulier où les réunions de cuma n’étaient pas possibles. Ce qui ne m’a pas permis de me présenter aux autres adhérents comme cela aurait été le cas en temps normal. Malgré ça, la cuma m’a permis d’apprendre rapidement à connaitre des voisins et collègues notamment les responsables matériels de la cuma pour leur réservation. Je bénéficie entre autres de coups de main de collègues de la cuma pour mon chantier d’ensilage».

C’est donc une appréciation positive que porte Claude sur la cuma Sud Gâtine. Alexandre Sarrazin pourrait d’ailleurs être amené à s’investir davantage en intégrant un jour peut-être le conseil d’administration. Idée à laquelle il n’est pas réfractaire quand on l’évoque!

A lire aussi au sujet de l’installation:

La cuma sécurise l’installation en élevage.

Mon installation facilitée avec la cuma.

Un tremplin à l’installation.

Entraid Vidéos

Semer les couverts végétaux avec un broyeur

Un tracteur John Deere 8R autonome au CES de Las Vegas

Zapping vidéo: nos plus belles images de 2021

Le tracteur portique à hydrogène a une longue histoire

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement