Tout un panel de matériels de désherbage mécanique

A Plumaudan, le ciel n’a pas joué le jeu le 3 mars et la démonstration prévue n’a pas pu avoir lieu. Le public a néanmoins répondu présent pour la présentation des matériels, nouvelle preuve de l’intérêt porté au thème du désherbage mécanique.

De plusieurs modèles de herse étrille (Carré, Einböck, Grégoire Agri et Hatzenbichler) à une bineuse frontale (Grégoire Agri) « simple et légère » pour les céréales, les organisateurs ont réuni un large panel d’outils.

Début mars, la démonstration de désherbage mécanique organisée au Gaec de la Roche s’est transformée en présentation de matériels. La météo était défavorable. La fédération des cuma Bretagne Ille-Armor et la chambre d’agriculture, organisatrices de l’événement, se sont adaptées. 150 personnes sont venues s’informer sur les différents matériels présentés par les constructeurs-concessionnaires.

Matériel APV de désherbage mécanique

Deux roto-étrilles étaient présentes. Sur l’APV (version 6 m), un réglage d’orientation de chaque rotor est possible. En version 9 m, le modèle Einböck nécessite un démontage de quatre éléments au centre pour le repliage.

Herses étrilles, houes rotatives, bineuses et roto-étrilles

Il ressort de la journée que les réflexions sont nombreuses sur le terrain. Quel matériel choisir? Pour quel itinéraire? A retenir: les matériels travaillant toute la surface ne peuvent être efficace que sur de petites adventices (maximum: 2 feuilles), voire au stade filament pour les houes rotatives.

Quatre herses étrilles étaient présentes, dont l’outil traîné Hatzenbichler du gaec du Pré long, 20 m d’envergure. Ou encore le modèle Grégoire agri appartenant au gaec de la Roche dont les dents de 7 mm de diamètre sont chacune liée à un ressort. Cette caractéristique favorise «un travail homogène même en sol dénivelé», saluaient ses promoteurs.

Houe Rotative Maschio Gaspardo

Sur la houe rotative Maschio Gaspardo, ici en version 6 m (72 étoiles), les deux étoiles par coutre sur balancier sont suffisamment distantes pour éviter des blocages de rotation par de petits cailloux. Le support est renforcé avec un fer plat. Sécurité par ressorts, pour un poids total de 1,6 t.

 

D’autres articles sur le désherbage mécanique sont à lire ici.

Entraid Vidéos

Charrue : comment ne pas piéger les automobilistes sur la route ?

Au tour de la betterave

Les viticulteurs tourangeaux s’essaient à l’électrique

Les robots deviennent réalité en grandes cultures

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement