Mécasol : le couvert est mis

En région
couvert végétal

Mélange d'avoine et de féverole semé en juillet dernier en vue de la manifestation Mécasol – couverts végétaux.

12/08/2019 - 18:00

Les couverts végétaux implantés en vue de la manifestation du 26 septembre dans la Vienne, sortent de terre. Ils serviront de supports aux différentes démonstrations qui seront consacrées à leur implantation, valorisation, récolte et destruction

Partagez cet article: Mécasol : le couvert est mis

Sur l’exploitation du GAEC de Grains gars lait à St Julien l’Ars dans la Vienne, plus d’un hectare de couverts végétaux ont été semés. Sans compter les espaces garnis de jachères fleuries qui viendront égayer le site de la manifestation Mécasol – couverts végétaux, organisée par le réseau cuma. L’implantation s’est effectuée en deux phases : les 9 et 10 juillet et le 23 juillet avec deux semoirs adaptés au semis direct : un à disques, le John Deere 750 et un Horsch à dents. Les premières observations laissent apparaître peu de différences entre les deux outils.

Arrosage à défaut de pluie

Grâce à l’irrigation, ces semis d’été ont bien survécu à la sécheresse estivale. C’est le semencier Jouffray-Drillaud, dont le siège est situé dans la département, qui a été le pourvoyeur des différentes graines implantées sous formes de mélanges. Saluons au passage la contribution essentielle des agriculteurs adhérents au groupe Agrosol et aux cuma locales, qui ont assuré ces travaux d’implantation et de suivi.

Plusieurs mélanges testés

La culture des couverts végétaux occupe une part de plus en plus prépondérante dans les assolements. Dans le cadre d’une manifestation professionnelle qui leur est intégralement consacrée, il était donc logique de tester plusieurs types de mélanges. Citons parmi les nombreuses variantes testées : moutarde + radis, sorgho + tournesol + moha, avoine + phacélie + lin, phacélie + trèfle d’Alexandrie + vesce + avoine, … « Nous avons expérimenté différentes compositions, avec ou sans graminées, de manière à évaluer selon les espèces, le potentiel de recouvrement, la vitesse de croissance entre des couverts d’été et des couverts plus tardifs » détaille Adrien Normand de la Fédération des cuma de la Vienne, en première ligne dans l’organisation de cet événement. Chaque bande de semis de couverts correspond à une valorisation particulière prévue au cours du salon : composition de vitrines végétales pour les exposants qui en ont fait la demande, support pour l’animation des trois ateliers techniques du matin (implantation, valorisation, impact agronomique), parcelles de démonstration pour la récolte et la destruction des couverts …

Plus d’un ha de couverts végétaux ainsi que des jachères fleuries ont été semés à l’occasion du prochain salon MécaSol

Tout sur les couverts végétaux

Ces préparatifs minutieux augurent d’un salon éclectique et très démonstratif, au cours duquel les visiteurs pourront faire un tour complet de cette thématique de plus en plus centrale dans les exploitations. Rendez-vous sur le terrain le 26 septembre.

A lire aussi :

Lancement du salon Mécasol – couverts végétaux 

Méca- événement sur les couverts végétaux 

 

Publicité
Simple Share Buttons