Le grand public au cœur des moissons

En région
moiss-batt-communications-technologie

Communiquer auprès des scolaires et du grand public: un enjeu majeur pour les agriculteurs.

12/05/2017 - 18:00

Pas facile de faire appréhender au grand public les métiers agricoles. En convoquant agriculteurs, grosses machines et réalité virtuelle, Passion céréales et la mairie de Castelnaudary ont pourtant réussi ce pari avec l’opération « Il y a de la vie dans les céréales ».

Partagez cet article: Le grand public au cœur des moissons

Nouvelle technologies et témoignages: une opération de communication réussie pour Passion céréales et la mairie de Castelnaudary avec « Il y a de la vie dans les céréales ».

Pour la première fois depuis le lancement de cette manifestation initialement destinée aux scolaires, la filière céréales a donné rendez-vous au grand public qui a ainsi pu découvrir l’agriculture, côté coulisses.

Les visiteurs ont vécu une expérience rare, celle d’une immersion à 360° au cœur des moissons de maïs et de blé grâce à des lunettes de réalité virtuelle, présentées également au Salon International de l’Agriculture. Ils ont aussi pu entrer dans l’univers du ‘biscuit connecté’ leur permettant de découvrir l’origine de ce qu’ils mangent et les hommes qui œuvrent pour garantir leur alimentation.

Tradition et technologie

De stand en stand, les visiteurs ont pu se rendre compte que le monde agricole a significativement évolué, s’est adapté; ils se sont étonnés devant la haute technologie des nouveaux matériels.

Une agriculture moderne qui n’a pas perdu son âme et ses valeurs, c’est aussi ce que cette journée a mis en avant en proposant des ateliers où le visiteur a vécu une expérience désormais singulière: celle de la fabrication du pain, de pâtes, de millas

La traditionnelle journée pédagogique consacrée aux classes de cm1/cm2 de Castelnaudary a permis aux écoliers de faire le lien entre le champ et ce qu’ils ont dans leur assiette. Un moyen astucieux de communiquer sur les métiers de l’agriculture !

Quelques jours après la clôture du Salon de l’agriculture à Paris, l’immense succès de cette journée, à laquelle les cuma d’Occitanie  ont participé, est venue conforter le succès des éditions précédentes et élève cette manifestation au rang de mini-salon de l’agriculture audois.

Béatrice Bonnet
Publicité
Simple Share Buttons