Nouvelles perspectives avec l’épandage sans tonne

Machinisme Agricole Tests et avis
Avis epandage sans tonne

03/10/2015 - 14:07

La cuma la Bonne Entente (Maine-et-Loire) fait sa première saison avec un épandeur de lisier sans tonne Quadr@Ferti. Premier bilan positif : le groupe a repoussé les limites par rapport à ses tonnes classiques.

Partagez cet article: Nouvelles perspectives avec l’épandage sans tonne

La cuma la Bonne Entente emploie depuis très longtemps des rampes à pendillards, et trois de ses tonnes, assez âgées, en sont équipées. Elle vient d’investir dans un automoteur pour épandage sans tonne, qui apporte de nouvelles perspectives. « Le Quadr@ Ferti a été conçu par un agriculteur voisin, également adhérent de la cuma, précise Patrice Dichet, le président. Il avait d’ailleurs déjà réalisé des épandages en prestation chez certains d’entre nous. L’outil nous a paru intéressant face aux contraintes réglementaires, pour épandre plus de lisier au printemps, même sur le maïs en place. » En effet, avec cet appareil, le tuyau à lisier ne traîne pas dans la parcelle comme habituellement avec les systèmes pour épandage sans tonne, mais il se déroule et se ré-enroule sur l’axe d’avancement, donc entre deux rangs de maïs. Une quinzaine d’adhérents se sont engagés, pour 9000 m³, et 8400 étaient déjà épandus au 20 juin. « Nous avons volontairement limité le territoire couvert au départ, car nous sommes en rodage au niveau organisation, il faut être sûr de pouvoir répondre à toutes les demandes en temps voulu. Ensuite, on pourra envisager d’augmenter l’activité. »

Une prestation complète

Par souci d’efficacité, la cuma a opté pour une prestation (elle emploie 4  salariés), l’adhérent étant là pour mettre en place la pompe et dérouler le tuyau, convoyer l’engin et aider au nettoyage ensuite. Le prévisionnel table sur 3,50 €/m³ tout compris, pour un investissement de 148 000 €. Il faudra attendre la fin de la saison pour faire les comptes et annoncer un débit de chantier moyen. Ce dernier dépend du volume par hectare et de la parcelle.

Le Quadr@Ferti 50.90

quadraferti

900 m de tuyau souple disponibles entre la pompe et la parcelle.

• Conçu et construit par Matuboc (49)
• Basé sur un châssis de pulvé automoteur reconditionné, sur lequel est installé un enrouleur d’irrigation avec 500 m de tuyau
• Rampe à pendillards de 2×6 ou 2×7 m soit 24 ou 28 m sur l’aller et retour
• Alimenté par une motopompe commandée à distance
• 900 m de tuyau souple disponible entre la pompe et la parcelle (autre solution : utiliser les réseaux d’irrigation).

 

Epandage sans tonne

AvantagesInconvénients
Apport de lisier possible sur les cultures en place, même le maïs, en respectant la culture (sauf quelques manœuvres sur un bord de la parcelle)
•Faible empreinte au sol : un passage tous les 24 ou 28 m et poids modéré (pneus larges sur prairie et blé, étroits sur maïs)
•Dosage précis (débit de pompe fixe, on joue sur l’avancement)
Pas de coupure de tronçons (préférer parcelles régulières), ni de travail en demi-rampe (oblige à contourner les pylônes électriques)
•Demande quelques manipulations de tuyaux
•Vidange en fin de chantier à améliorer
Publicité
Simple Share Buttons