Où réaliser sa plateforme de lavage et remplissage sur l’exploitation ?

Réglementation
aire pulvé couverte

Ici une aire couverte pour éviter d'avoir à gérer les eaux de pluie.

17/08/2018 - 12:00

Le choix du lieu de création d’une plateforme de lavage répond à des objectifs de confort, de praticité, et de préservation de l’environnement.

Partagez cet article: Où réaliser sa plateforme de lavage et remplissage sur l’exploitation ?

La localisation d’une plateforme de lavage et remplissage doit être bien pensée. L’accès doit être facile afin de pouvoir manœuvrer aisément avec le matériel. Il est important de s’assurer qu’elle ne soit pas dans une zone inondable, et qu’elle soit éloignée, dans la mesure du possible, du lieu de vie. En terme d’organisation du travail, préférer si possible un lieu proche du local phyto et/ou du local pour les équipements de protection individuelle (EPI), le nettoyeur à haute pression, la douche…

Stockage des effluents

Les règles à respecter pour les installations de stockage des effluents :

  • Situer au minimum à 50 m des points sensibles (captage, sources, cours d’eau, réseaux de collecte des eaux pluviales…) à moins de disposer d’un bac de rétention des éventuels débordements ou fuites d’une capacité d’au moins égale à celle de l’installation de stockage,
  • Positionner à au moins 10 m (stockage à l’air libre ou sous auvent) ou 5 m (stockage en local fermé) en limite de propriété des tiers,
  • Prévoir une capacité suffisante pour stocker les effluents avant traitement et les déchets après traitement,
  • Ne doivent pas être surmontées de locaux à usage d’habitation ou occupés par des tiers.

Ne pas oublier non plus

D’une manière générale, la plateforme doit être située le plus loin possible des points sensibles (lieu de vie, ligne électrique, point d’eau… qui relève du bon sens !). L’idéal serait 50 m. Dans le cas où cette distance ne peut pas être respectée, il est important lors de la conception de limiter les risques pour les points sensibles situés à proximité. Ainsi, l’aire de lavage peut par exemple être entourée d’un muret de protection de 15 cm de hauteur permettant de contenir les effluents. Une haie peut être mise en place entre le point sensible et l’aire de lavage de manière à retenir les embruns générés lors du lavage des pulvérisateurs et des matériels en général. Il est important aussi d’anticiper son emplacement en cas d’éventuel agrandissement d’un bâtiment existant. Enfin, attention aux nuisances sonores et lumineuses engendrées par les travaux de nuit (remplissage, rinçage…).


Extrait du guide « Concevoir sa plateforme de remplissage/lavage du pulvérisateur et du lavage de matériel », édité par les Chambres d’agriculture de la Vienne et des Deux-Sèvres. Auteurs : Christine Archenault (Chambre d’agriculture de la Vienne), Daniel Colin (Chambre d’agriculture des Deux-Sèvres), Sylvain Jarousseau – BTS GEMO Saintes.


Vous pouvez aussi aller plus loin sur la thématique de la réglementation plateforme phytosanitaire :

Un guide sur les plateformes phytosanitaires et de lavage


Le sommaire du guide « Concevoir sa plateforme de remplissage/lavage du pulvérisateur et du lavage de matériel ».

Notre dossier sur les plateformes phytosanitaires : installation, coût, réglementation 

plateforme phytosanitaire

Cliquez sur l’image pour voir l’ensemble des articles de notre dossier sur les plateformes remplissage lavage.

Publicité
Simple Share Buttons