Pulvé avec cuve frontale : presqu’un automoteur

Un pulvérisateur porté avec cuve frontale, monté à demeure sur un tracteur, forme presqu'un automoteur pour beaucoup moins cher. Vidéo et témoignages de deux cuma.

Un ensemble compact toujours prêt à partir.

La cuma La Fougère (Vendée) avait déjà un pulvérisateur attaché à un tracteur. «Un porté de 1200 l à rampe de 24 m, précise Dominique Briffaud, un des responsables. Nous avons voulu garder le principe de petit automoteur lors du renouvellement, il y a quelques années, mais en gagnant en autonomie». D’où l’arrivée d’une cuve frontale de 1000 l sur le nouvel Amazone UF 1201, une solution jugée moins coûteuse que l’achat d’un pulvérisateur traîné.

Lancement de l’activité

La cuma de Plurien (Côtes d’Armor) a fait le même choix en 2015 alors qu’elle lançait une activité pulvérisateur en prestation complète. «Les responsables étaient partis de toute façon sur un porté pour des raisons économiques, explique Christophe Coulebault, le chauffeur principal. Puis ils ont vu qu’avec un petit supplément, ils pouvaient gagner en autonomie grâce à une cuve frontale». Plus de détails techniques et économiques dans le mensuel Entraid’ d’avril 2016.

Points forts

  •  autonomie
  • prix d’achat
  • maniabilité
  • rapidité de mise en œuvre

Points faibles

  • visibilité vers l’avant aux carrefours
  • garde au sol limitée par rapport à un automoteur
  • fiabilité du tracteur d’occasion.

Entraid Vidéos

Programmer la variation continue, ça paye

[Essai Deutz-Fahr Agrotron 6215] Quelle transmission pour du transport?

[Avis sur la Premos] Le pellet par Krone prend forme

Fini les remorques qui bousculent le tracteur

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement