ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Combien coûte un chantier de semis?

Partager sur

Combien coûte un chantier de semis?

Le coût d'un chantier de semis monograine peut varier en fonction de plusieurs facteurs.

Un chantier de semis monograine revient à 41,80€/ha. Comment varie ce montant lorsqu’on renouvelle le semoir en 4 ans au lieu de 8? Et quand il sème plus ou moins de surface? Ou bien quand le débit de chantier varie? Enquête.

Comment varie le coût d’un chantier de semis monograine? On observe principalement 3 facteurs qui impactent ce chiffre dans les cuma: la fréquence de renouvellement, la surface annuelle semée et le débit de chantier. Nous y ajoutons un thème d’actualité: le prix du carburant.

Pour cette étude, nous partons d’un semoir monograine 6 rangs à châssis télescopique très bien équipé, dont le prix d’achat s’élève à 33.000€. Renouvelé au bout de 8 ans, il affiche un coût de détention de 13,80€/ha, pour 200ha/an.

D’autre part, ce semoir est attelé à un tracteur de 130ch utilisé 500h/an. Nous évaluons le coût de ce tracteur à 22,80€/h. Il consomme 10,4l/h de GNR, valorisé à 0,80€/l. La main-d’œuvre coûte, quant à elle, 22€/h. Enfin, le débit de chantier atteint 1,9ha/h dans la parcelle. Il s’agit de la valeur moyenne mesurée sur le terrain durant une saison de test avec un compteur connecté.

cout de chantier moyen semis monograine

Coût moyen d’un chantier de semis monograine.

Renouvellement du semoir: plutôt 4 ou 8 ans?

Première simulation: la rapidité de renouvellement. Si on réduit la période de 8 à 4 ans, le coût de détention du semoir monograine passe de 13,80 à 18,40€/ha. L’appareil subit moins de frais d’entretien, 1,12€/ha par an en début de carrière, contre 1,83€/ha par an sur la moyenne des 8 ans. Mais, en contrepartie, il décote plus en proportion.

Après 4 ans, il aura déjà perdu 40% de sa valeur, alors qu’il n’en perdra que 15% de plus au terme des 4 années suivantes. Le renouvellement rapide du semoir monograine se traduit ainsi par une hausse de 33% du coût de détention.

Au niveau du chantier complet, la facture passe de 41,80 à 46,40€/ha, traction et main-d’œuvre incluses. Soit une hausse de 11%. Ainsi, il s’agit du prix de la tranquillité d’esprit vis-à-vis des risques de panne. Pour rester au même tarif en renouvellement à 4 ans qu’à 8 ans, il faudrait augmenter notablement la surface semée. Le calcul montre qu’il est nécessaire de passer de 200 à 267ha/an. Soit un tiers de plus.

rapidité renouvellement semoir rayons x

Hypothèses: Semoir acheté 33.000€ et utilisé 200ha/an, tracteur de 130ch, GNR à 0,80€/l, coût horaire (hors carburant) pour 500h/an: 22,80€/h, main-d’œuvre à 22€/h, débit de chantier de 1,9ha/h.

Coût de chantier de semis monograine: du simple au double selon la surface

Deuxième simulation: la surface semée. Nous sommes partis d’une valeur moyenne constatée dans les cuma de 200ha. La durée de détention retenue pour cette simulation est de 8 ans. Voyons l’effet d’un usage plus ou moins intensif, en prenant l’écart-type de notre échantillon national. La moitié de l’effectif se situe schématiquement entre 130 et 240ha.

Une utilisation de 130ha/an pour un semoir 6 rangs peut se rencontrer dans une exploitation individuelle, ou bien dans une cuma ayant peu de cultures à semer en monograine et où un 4 rangs est jugé trop peu performant. On peut aussi l’imaginer dans une cuma où la météo et la nature des sols réduisent beaucoup les fenêtres de tir.

Le coût de détention sur 8 ans du semoir 6 rangs grimpe dans ce cas à 20,30€/ha. Soit 47% de plus que pour 200ha/an.

Le chantier complet incluant la main-d’œuvre et le carburant monte, quant à lui, de 15%, à 48,20€/ha. Dans l’autre sens, certaines cuma atteignent 240ha/an avec un 6 rangs, grâce à une bonne organisation, des sols plus faciles, des cultures diversifiées (tournesol et colza en plus du maïs, par exemple). Le coût de détention du ­semoir tombe alors de 13,80 à 11,80€/ha. Soit 14,5% d’économies. Le chantier complet baisse pour sa part de 5% et passe sous la barre des 40€/ha.

Ainsi, d’un extrême à l’autre de notre fourchette, le coût du semoir seul varie donc du simple ou double. Celui du chantier complet subit moins d’écarts dans la mesure où les deux-tiers du total dépendent du tracteur et du chauffeur.

effet utilisation semoir sur cout de chantier semis

Hypothèses: semoir acheté 33.000 € et utilisé pendant 8 ans, tracteur de 130ch, GNR à 0,80€/l, coût horaire (hors carburant) pour 500h/an : 22,80€/h, main-d’œuvre à 22€/h, débit de chantier de 1,9ha/h.

L’effet du débit sur le coût de chantier de semis monograine

Troisième facteur de variation du coût à l’hectare: le débit de chantier. Prenons une différence de 15% en plus ou en moins par rapport au 1,9ha/h retenu jusque-là. Le débit peut se limiter à 1,6ha/h, donc 15% en moins, dans un parcellaire défavorable, avec un sol difficile empêchant de rouler vite, et des changements fréquents de densité ou de variété.

Dans ce cas, le coût du chantier hors main-d’œuvre passe de 30,20 à 33,20€/ ha. Soit 10% de plus. En ajoutant la conduite, on arrive à 47€/ha, autrement dit un supplément de 12%. Dans l’autre sens, avec un parcellaire favorable et un sol facile, il est possible d’imaginer un débit de chantier en hausse de 15%, à 2,2ha/h. Le coût du semis diminue alors de 8% hors main-d’œuvre, et de 9% avec.

Une meilleure valorisation du temps de traction se traduit ainsi par des économies substantielles.

effet débit chantier de semis

Hypothèses: semoir acheté 33.000€ et utilisé pendant 8 ans, tracteur de 130ch, GNR à 0,80€/l, coût horaire (hors carburant) pour 500h/an: 22,80€/h, main d’œuvre à 22€/h.

Pour terminer ce tour d’horizon, nous avons cherché à savoir quelle était la conséquence de l’augmentation du prix du GNR constatée en cette fin 2021. Si on prend l’exemple d’un tarif qui passe de 0,70 à 0,90€/l, le surcoût annuel pour 200ha semés s’élève à 219€.

À peine mis en terre, le maïs part avec un peu plus d’un euro de handicap à l’hectare. Et il faudra ensuite le récolter et le sécher si c’est du grain, avec du GNR et du gaz dont on ignore encore le prix à l’horizon octobre 2022…

L’option « low cost »

Cette étude a été conduite en partant d’un semoir monograine 6 rangs bien équipé, d’une valeur à neuf de 33.000€. Nous allons voir quelles conséquences aurait le choix d’un modèle nettement moins cher, acquis au prix de 25.000€, sur le coût de chantier de semis. Soit 24% de moins. Nous considérons qu’il travaille autant, soit 200 ha/an. Autrement dit le prix d’achat plus faible ne vient donc pas compenser un manque d’hectares.

De plus, ses frais d’entretien comme sa courbe de décote sont également identiques à ceux du modèle bien équipé. Dans ces conditions, le coût de détention sur huit ans va s’élever à 17.449€ au lieu de 22.096€. Une baisse de 21%. Sur une campagne complète de 200 ha semés, le coût de détention descend de 2.762 à 2.181€. Soit une économie de 581€, qui fera un total de 4.648€ au bout de huit ans. Dans le coût de chantier complet calculé précédemment, de 41,80€/ha, le semoir n’intervient que pour 33% du total. Le reste se partage en effet entre le tracteur, la main-d’œuvre et le carburant.

prix achat du semoir

Hypothèses: semoir utilisé pendant 8 ans, tracteur de 130ch, GNR à 0,80€/l, coût horaire (hors carburant) pour 500h/an: 22,80€/h, main d’œuvre à 22€/h, débit de chantier de 1,9ha/h.

Donc, même le coût du semoir baisse de manière notable, l’effet final est modéré. En fait, le chantier complet diminue de 7%, pour atteindre 38,90€/ha. Il reste à voir ce qu’on aura mis dans les 8.000€ d’options qui font la différence, et ce qu’elles apportent: seulement du confort ou un effet sur le rendement ?


Rayons X

Cet article et ses données sont issus d’un travail d’enquête et d’étude économique publié dans l’univers Rayons X en Décembre 2021. Trois semoirs sont passés au scanner économique de la rédaction d’Entraid. Restez connectés, le dossier sera mis à jour tout au long des mois de Janvier et Février.