Nouvelle convention collective: comment « reclasser » un chef d’atelier?

Les employeurs de salariés permanents en cuma doivent “reclasser” ces emplois avant l'établissement des bulletins de paie de janvier 2021. Voici un "cas repère" concret pour un chef d'atelier.

Jean-Pierre Lemoignic, responsable d'atelier à la cuma la Clé des Champs dans le Morbihan

Voici la pesée établie sur un profil “classique” de chef d’atelier. Ou comment reclasser un chef d’atelier.

En complément, vous trouverez plus loin le détail des missions et les caractéristiques du poste qui ont servi à son établissement pour pouvoir les comparer. Attention : il ne s’agit que de « cas repères »; chaque employeur doit pouvoir réaliser sa propre “pesée”.

Par ailleurs, il est important de noter que « pour les salariés en poste à la date d’entrée en vigueur, cette nouvelle pesée de l’emploi ne peut pas entraîner de baisse de la rémunération  », souligne Christophe Nicaud, animateur Emploi au sein de la fédération des cuma Bretagne-Ille-Armor.

De plus, il est aussi important de noter qu’il s’agit de reclasser des « emplois » sur la base d’un socle de compétences essentielles, et non de reclasser des salariés. De même, il s’agit de définir un salaire minimum, et non un salaire réel.

Reclasser un chef d’atelier

Ce “cas repère” correspond par exemple à un poste nécessitant une maîtrise confirmée du métier. L’employeur peut faire varier le degré de chacun des 5 critères du tableau s’il estime par exemple qu’une maîtrise moins importante suffit à cet emploi, ou que les compétences relationnelles y sont indispensables.

 

 

 

Enfin, avec un coefficient (soit la somme totale des points associés au 5 critères classants) de 131, cet emploi est associé au palier n°8, lequel correspond à un salaire minimum applicable de 13,24€/h brut.

Missions générales du chef d’atelier

Gestion de l’équipe et de l’atelier en lien étroit avec le Conseil d’administration

Reclasser un chef d’atelier : les activités principales

  • Réalisation et conduite du planning Organisation de l’atelier de réparation
  • Gestion des approvisionnements
  • Encadrement du personnel Sécurité et prévention des risques professionnels
  • Gestion technique du parc matériel, veille technologique
  • Participation à la gestion administrative
  • Gestion du temps de travail. Adaptation des moyens en personnel aux exigences des travaux
  • Participation à la gestion des compétences du personnel
  • Prise de décision sur les réparations à engager.

Reclasser un chef d’atelier : les compétences requises

Compétence d’animation d’équipe et maitrise de l’environnement technique et règlementaire. Bonne connaissance technique et économique

Liens hiérarchiques avec d’éventuels autres emplois

En responsabilité hiérarchique des postes de conducteurs et de salarié·es en GE

Relations opérationnelles avec d’autres salariés

Avec les postes administratifs

Relations avec des intervenants extérieurs

Avec les concessionnaires, fournisseurs et partenaires

A lire également : Nouvelle convention collective : comment reclasser les emplois ?

Pour retrouver toutes les actualités de cette thématique : le dossier pratique « Nouvelle Convention collective »

Entraid Vidéos

5 choses à ne plus faire au volant du tracteur

Autocollants « Angles Morts » : obligatoires dans l’agricole ?

4 astuces faciles en termes de reconnaissance

Fidélité à une marque de tracteur : qui est le champion ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement