Sanctions douanières US : l’UE prête à soutenir la promotion du vin français

La Commission européenne est prête à faire la promotion des vins européens vers des marchés autres que les Etats-Unis, afin d'atténuer l'impact des sanctions douanières punitives imposées sur les produits agricoles européens par Washington, selon une lettre du commissaire Hogan à la France vue par l'AFP.

La Commission européenne est prête à tendre la main à la fillière française du vin.

Paris avait qualifié de « profondément injustes » les sanctions prises contre les vins français dans le cadre de l’application de tarifs douaniers approuvés par l’Organisation mondiale du commerce (OMC) en représailles aux subventions accordées à l’avionneur européen Airbus.

Les exportateurs d’alcool français avaient immédiatement demandé au gouvernement des mesures de soutien rapides pour la filière vin.

Dans un courrier au ministre de l’Agriculture français Didier Guillaume, le commissaire européen Phil Hogan indique avoir proposé d’introduire de la flexibilité dans les opérations de promotion cofinancées par l’Union européenne, afin notamment de pouvoir changer les marchés ciblés et passer des Etats-Unis, où le vin européen est taxé à 25%, à la Chine par exemple, ou n’importe quelle autre destination.

Phil Hogan propose également d’augmenter l’aide au financement de ces campagnes, afin d’alléger leur coût pour les opérateurs.

La hausse des droits de douane américains contre des produits européens d’une valeur de 7,5 milliards de dollars est entrée en vigueur le 18 octobre, quatre jours après le feu vert définitif de l’OMC. Ces droits de douane s’élèvent à 10% sur les avions, et à 25% sur des produits alimentaires et textiles ainsi que sur des articles industriels.

Ces taxes visent notamment les vins « tranquilles » (non effervescents) français, espagnols, allemands et britanniques, ayant un degré d’alcool inférieur ou égal à 14%, et en contenants de moins de deux litres.

L’UE devrait être autorisée l’an prochain à son tour par l’OMC à imposer des sanctions douanières contre les Etats-Unis, accusés d’avoir subventionné Boeing.

À LIRE AUSSI :
Sanctions américaines: mauvaise nouvelle pour les exportateurs de vins français

Sanctions: le ministre français de l’Agriculture demande un accompagnement de la filière viticole

Entraid Vidéos

Quelle sera la place des cuma dans la PAC 2020 ?

Zapping 2019: de Super Mario aux distances de freinage d’urgence

[Interview] Des collectifs pour des actions efficaces

Entraid Magazine de novembre 2019

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement