Semis Direct: trancher le sol avec de l’eau sous haute pression!

Un jet d’eau ultra-fin sous 3.500 bars, voici le moyen choisi par AquaTill pour trancher les débris végétaux. Travail du sol et semis direct s’en trouvent plus faciles. Présentation.

Le disque arrive sur des pailles déjà coupées (à droite, le patin avec l'injecteur).

L’idée avait déjà été explorée par les Canadiens de I-Cubed, pour le semis direct de maïs, mais apparemment sans suite. AquaTill remet le sujet sur le tapis, avec un équipement américain testé en Australie par les agriculteurs du SANTFA. Le principe: un jet d’eau très fin, 2 ou 3 dixièmes de millimètres, et sous très haute pression, 3.500 bars. Il peut trancher une épaisse couche de débris végétaux pour laisser passer sans efforts le disque ou la dent d’un matériel de travail du sol ou de semis. De quoi bouleverser le domaine du semis direct.

AquaTill jet d'eau pour trancher le sol

Testé en Australie pour le semis direct

Cette technique présentée par AquaTill se joue des conditions de sol, sec ou humide. Elle évite le phénomène de pincement des brins de paille dans le sillon. «Hair pinning» dans la littérature anglo-saxonne. Il faut simplement un matelas végétal continu, non soufflé. D’où la présence d’un patin ou d’une roue pour donner au jet d’eau toute son efficacité tranchante. L’eau ainsi propulsée dans le sol a aussi un effet ameublissant. Enfin, il est possible de lui adjoindre un fertilisant ou un produit phyto pour certaines applications particulières. Par exemple la destruction des repousses de coton.

AquaTill jet d'eau pour trancher le solAquaTill jet d'eau pour trancher le sol

Un exemple de résultat sur des pailles de canne à sucre.

AquaTill: un kit à installer sur des matériels existants

Dans les documents publiés par AquaTill, les concepteurs évoquent une consommation d’eau raisonnable. De l’ordre de 120 à 450l/ha dans une parcelle affichant 35 t/ha de résidus végétaux. La mise en œuvre du procédé fait appel à une pompe et à un réseau de canalisations et de buses à installer sur des matériels existants. A quand une démonstration en Europe?

AquaTill jet d'eau pour trancher le sol

Comparatif avec un semis de lentilles.

Laurent Lorré, un de nos lecteurs connaissant bien le sujet, nous a fait part de ses réserves sur cette technologie. « Elle a quelques inconvénients : coût, puissance nécessaire élevée, besoin d’approvisionnement en liquide (c’est pour cela qu’on préfère utiliser les engrais, qui de plus sont plus coupants), irrégularité de profondeur liée à l’irrégularité des résidus à couper ». On comprend dès lors qu’il y a loin de l’idée à la concrétisation.

A lire en complément:

Entraid Vidéos

Que nous réserve Amazone pour Agritechnica?

Zworld: tout pour la récolte en décomposé

Une faucheuse andaineuse homologuée route

SAMI 4.0, le robot québécois qui cueille les brocolis

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement