[Avis traction électrique Kremer] Une réalité dans les vignes

Depuis 2016, le groupe Vranken-Pommery compte dans sa flotte d'enjambeurs un modèle électrique : le Kremer T4E. Autonomie, utilisation et prix, quel est le bilan de deux saisons d'utilisation face aux préjugés sur les véhicules électriques.

Le comportement du T4E dans les vignes est une réussite, associant une bonne adhérence avec une bonne maniabilité.

Le tracteur enjambeur électrique Kremer T4E, une autonomie peu suffisante ?

Faux – Produit par le constructeur champenois Kremer Energies, l’enjambeur électrique T4E acheté en 2016 par le groupe Vranken-Pommery est doté de batteries lithium-ion offrant une capacité totale de 94 kW. « Nous n’avons relevé aucune difficulté liée à l’autonomie pour une utilisation quotidienne normale » explique Tony Biniaux, responsable QHSE et machinisme Vranken-Pommery.

« Nous arrivons par exemple à traiter 8 ha en une journée (en 2 cuves) ». Le temps de charge varie de 3h via un chargeur spécifique à 9-10h sur une prise classique.

De plus, la capacité des batteries évoluent très vite. « De 94 kW sur le modèle de 2016, la capacité des batteries a progressé à 105 kW aujourd’hui et atteindra 115 kW en 2019 » précise Aurélien Kremer, pdg de Kremer Energie.

Un tracteur électrique c’est compliqué

Faux – « Le matin, vous débranchez le T4E et vous êtes partis. La polyvalence est quasi-similaire à celle d’un enjambeur traditionnel », déclare Tony Biniaux. Il faut simplement monter une centrale hydraulique sur le T4E lorsqu’on veut l’utiliser un outil à entraînement hydraulique.

De plus, les chauffeurs du groupe apprécient le confort général du T4E (bien suspendu et fonctionnement silencieux) ainsi que son comportement : maniable en bout de rang et rassurant dans les dévers.

Un tracteur électrique coûte plus cher

Vrai & Faux – Le prix de l’enjambeur électrique T4E est annoncé par Kremer Energie entre 185 et 195.000 € HT (selon le chargeur et les options). « Un prix supérieur à celui d’un modèle hydrostatique » concède Tony Biniaux. « Mais la différence s’atténue avec l’augmentation des tarifs des enjambeurs répondant aux normes antipollution Tier4 final / Stage IV et il faut aussi prendre en compte les coûts d’entretien, plus intéressants sur un tracteur électrique« .

L’article complet est à retrouver dans le numéro de mai du magazine Entraid’.

Vente au numéro ici.


A lire sur cette thématique :

Viticulture et maraîchage : 5 tracteurs et porte-outils 100% électrique

Vers le 100% électrique dans le Bordelais

enjambeur électrique Kremer T4E sur route

Le T4E dispose d’une puissance de 140 ch via 4 moteurs de traction asynchrone de 8 kWh.

Entraid Vidéos

Un semoir à disques inclinés en direct du terrain

Le G de génial?

1000qx/h et moins de 1% de pertes ? Promesse tenue pour la X9 !

L’andaineur Agronic est arrivé en France

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement