Comment dire à son salarié que l’on n’est pas satisfait de son travail?

Expliquer à son salarié que son travail n'est pas satisfaisant n'est pas chose aisée. Les conseils en vidéo de Muriel Astier (responsable formation pour Trame) pour y parvenir. Une vidéo de la web-série "Ai-je le droit".

Pour éviter les surprises, Entraid vous propose la rubrique "Ai-je le droit?" Histoire de ne plus se tromper, et surtout d'avancer.

Une des questions les plus délicates dans le management est sans doute: que faire en cas de travail insatisfaisant du salarié? Muriel Astier, responsable formation pour Trame et formatrice RH et management, délivre quelques conseils pour trouver une solution.

Travail insatisfaisant du salarié: une discussion en tête-à-tête

« Avant tout, il ne faut jamais faire perdre la face à un collaborateur en exprimant des griefs devant tout un groupe », explique Muriel Astier. « Il faut prendre le salarié en tête-à-tête et choisir le moment adapté et le lieu propice pour cet échange. »

Dans un premier temps, « vous devez exprimer ce que vous ressentez en tant qu’employeur. Vous pouvez être déçu, ou en colère, ou encore être surpris. » Il est important de partir de ce ressenti pour exposer ce dont vous avez besoin, toujours en tant qu’employeur. En outre, vous pouvez par exemple « avoir besoin de rétablir une situation ou de comprendre tel ou tel problème. »

Ensuite, il faut demander au salarié pourquoi, selon lui, il n’a pas réussi à atteindre tel ou tel objectif. Ou pourquoi il a échoué sur telle ou telle mission.

A lire: Les 7 étapes de l’entretien de recadrage

Ne pas humilier le collaborateur

Enfin, dernier point selon Muriel Astier, il faut formuler une demande en direction du salarié. Cela peut être de changer d’objectif de travail ou d’arrêter une mission. Et surtout, « en tant qu’employeur, il faut avoir en tête l’intention de ce moment. L’intention n’est pas d’humilier le collaborateur, mais plutôt de lui exprimer une insatisfaction, et de trouver avec lui les solutions pour qu’il s’améliore dans l’action qu’il a à conduire. »

Autre point de vigilance, il est important de « terminer l’entretien en lui donnant des signes de reconnaissance sur d’autres missions qu’il réalise pour qu’il ne parte pas découragé. »


À lire également dans la web-série réalisée avec Trame :

Comment trouver la bonne distance managériale?

Comment rendre attractive son offre d’emploi?

Comment fidéliser un salarié?

Entraid Vidéos

4 astuces faciles en termes de reconnaissance

Quels sont les risques liés à un manque de reconnaissance?

Comment dire à son salarié que l’on n’est pas satisfait de son travail?

Animateur de cuma, kesako ?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement