ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Un outil de sursemis de prairies chez Weaving

Partager sur

Un outil de sursemis de prairies chez Weaving

Deux rangées de disques légèrement inclinés.

Deux rangées de disques suivis de coutres et un rouleau prismatique en fonte, voici la recette du Fenix de Weaving, destiné au sursemis en prairie. L'occasion de rappeler les 10 points pour réussir son sursemis.

Weaving lance ou outil de sursemis pour les prairies, baptisé Fenix. Cet appareil porté compact comprend deux rangées de disques légèrement crénelés de 405mm de diamètre. Ils tranchent le feutrage végétal grâce à 90kg de force de pénétration. Montage sur sécurité à boudins caoutchouc, 60cm de dégagement entre les deux rangées.

sursemis Weaving Fenix pour prairie

Détails de la mise en terre : disque, coutre et rouleau.

Weaving Fenix: sursemis de prairie en 3 mètres

Pour sa part, la trémie de 1.000 litres alimente une distribution Accord toutes graines, réglable de 1,8 à 400kg/ha. La distribution pneumatique propulse ensuite la semence vers les coutres situés à l’arrière des disques. Avec 32 sorties pour 3m de largeur de travail, la densité de semis est assurée. Enfin, un rouleau prismatique en fonte plombe les graines. Le Fenix de Weaving pèse presque 3 tonnes.

Pour plus de détails sur cet outil, rendez-vous sur le site du constructeur.

Les 10 points clés à respecter

Enfin, cette nouveauté donne l’occasion de rappeler les conseils de Semae, les 10 points clés pour réussir le sursemis.

  • Comprendre les causes de dégradations et les éliminer.
  • Ensuite, intervenir sur une végétation rase.
  • Ouvrir le sol avec un outil à disques ou à dents.
  • Placer la graine à 1cm de profondeur dans la terre franche (et pas dans la matière organique de surface).
  • Enfin, plomber le semis avec un rouleau ou le piétinement des animaux.
  • D’autre part, choisir des espèces rapides d’implantation: ray-grass anglais, hybride ou d’Italie, trèfle blanc ou violet. Pour les autres espèces, possible mais plus lent.
  • Ne pas avoir fertilisé 2 mois avant le sursemis.
  • 3 périodes possibles: fin mars – début avril au réveil de la végétation ou mi-mai derrière un ensilage ou en août.
  • Surveiller la levée, si nécessaire faire pâturer la végétation en place pour permettre à la lumière d’arriver aux jeunes plantules.
  • Attention, si en fin d’été il y a de l’agrostide stolonifère, cette graminée libère des composés allélopathiques qui inhibent toute germination. Il faut alors détruire cette agrostis et attendre le printemps suivant pour semer.

Et en complément sur le sursemis de prairies: