[Vu sur le web] Moisson catastrophique : «tout s’est dégradé en un mois»

Le pourquoi du comment d’une moisson pourrie avec Thierry, "agriculteur d’aujourd’hui", qui communique sur son métier via les réseaux sociaux, et en particulier youtube.

Thierry, agriculteur, fait le point avec deux ingénieurs sur les moissons.

L’agriculteur youtubeur « Thierry, agriculteur d’aujourd’hui »  fait le point avec deux ingénieurs d’Arvalis dans les Haut de France pour comprendre pourquoi l’année 2016 a été si catastrophique. «Rien qu’avec la pluie du mois de juin, il y a 15 à 20% de grains et de PMG en moins», explique Thierry Denis, ingénieur à l’Institut du végétal. Pourtant, jusqu’à la floraison le potentiel était bon.

Instabilité climatique

La catastrophe de 2016 se résume donc essentiellement à un défaut de fécondation. A phénomène exceptionnel, conséquences exceptionnelles. En partant du principe que l’instabilité climatique va devenir la règle, les deux ingénieurs invitent les agriculteurs à diversifier les plages de semis, voir à les «extrémiser», et à jouer sur la précocité des variétés utilisées. Quoiqu’il en soit, 2016 ne doit pas être une année de référence pour la sélection variétale sur l’exploitation.

Entraid Vidéos

De l’électrique à la robotique dans les vignes

Quand détruire le couvert avant un maïs fourrage?

Un bec pour la moisson du chanvre

Comment se lancer dans le semis direct?

A LIRE également

Nos offres
d'abonnements

Papier + 100% numérique

Recevez votre magazine chez vous en plus de l’abonnement numérique

Je m'abonne
abonnement