ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

Guide de la bineuse agricole

Partager sur

Guide de la bineuse agricole

Guide complet pour l'achat et l'utilisation de la bineuse.

Pourquoi et comment bien utiliser une bineuse ? Comment régler son agressivité ? Quels sont les systèmes de guidage sur le marché français ? Guide complet de la bineuse agricole.

SOMMAIRE

Souvent délaissée au profit de sarcleuses ou de traitements chimiques, la bineuse agricole n’était pas considérée comme suffisamment précise pour intervenir sur certaines cultures en ligne notamment. Aujourd’hui, le désherbage chimique est évité pour une agriculture biologique et l’arrivée des systèmes de guidage ont annoncé le retour des bineuses pour réduire les adventices. Découvrez aujourd’hui le fonctionnement de la bineuse agricole.

Présentation de la bineuse agricole

Qu’est-ce qu’une bineuse ?

Une bineuse est un outil de désherbage mécanique, qui sert à préparer le sol et la terre pour des cultures semées en ligne. Qu’est-ce que le binage exactement ? C’est une technique qui consiste à ameublir la couche supérieure du sol, pour l’entretenir avant semis. Efficace sur des stades avancés de mauvaises herbes, elle complète les passages de houe rotative et de herse étrille.

Pourquoi utiliser une bineuse ?

L’objectif du binage est d’émietter finement la terre, pour la préparer à recevoir un semis de gazon ou un potager.

L’avantage de la bineuse tient dans le gain de temps et d’efficacité pour retourner la terre, par rapport à un traitement manuel. Même si la bineuse peut être tractée à la main, comme pour la bineuse à cage, elle est souvent tirée par un tracteur.

C’est un outil polyvalent pour le désherbage mécanique, qui peut être utilisé sur des cultures et des sols variés, grâce au grand nombre de combinaisons socs/dents possibles. En choisissant la combinaison adaptée à votre type de sol et à votre culture, vous obtenez une terre de qualité.

Comment utiliser une bineuse agricole ?

Une bineuse s’attèle sur un tracteur agricole standard. Les éléments bineurs sont fixés sur une poutre centrale et contiennent chacun des socs et entre 3 et 5 dents. Cependant, ils sont tous indépendants et peuvent être réglés à des écartements différents.

Quand passer la bineuse ?

Au premier passage, sur un sol en végétation, les socs coupent l’herbe déjà en place et déchaussent les racines peu profondes du sol. Après quelques jours de séchage, vous pourrez porter l’herbe indésirable et sèche au compost. Au second passage, en ramenant la terre fraîche à la surface, la bineuse permet alors d’enfouir les jeunes adventices profondément dans la terre. Ce processus fait de la bineuse un outil qui respecte les règles de l’agriculture biologique.

Comment fonctionne la bineuse agricole ?

La bineuse travaille le sol au niveau des inter-rangs de cultures en ligne. Selon la précision du guidage, l’écartement entre les rangées de culture peut être plus ou moins important et l’élément bineur peut travailler sur un ou plusieurs inter-rangs en même temps. C’est pourquoi il faut choisir votre élément bineur selon votre culture et l’écartement entre les rangs.

Comment régler une bineuse agricole ?

Pour régler une bineuse au premier passage, il faut relever la hauteur de l’éperon, augmentant ainsi la pénétration des fraises. Après deux passages, la terre est suffisamment brassée. Vous pouvez alors faire varier la largeur de la fraise et modifier la largeur de travail de la bineuse, en retirant des couronnes de couteaux, de chaque côté du système de fixation.

En complément: Les facteurs clés de réussite du binage.

Comment choisir sa bineuse agricole ?

Pour bien choisir votre bineuse, déterminez précisément votre besoin : pour du désherbage, préférez une machine légère (poids inférieur à 30kg) pour plus de maniabilité ; pour faire un potager avec des sillons parallèles, privilégiez une machine plus lourde et plus rapide, avec une plus grande largeur de travail.

Les bineuses à potentiel de 50cm d’inter-rangs, qui comportent trois dents, sont particulièrement adaptées à des cultures de betteraves ou de colza. Celles qui peuvent travailler sur des inter-rangs de 80cm sont plus efficaces pour des cultures de maïs. Pour les céréales, les bineuses sont souvent équipées d’une seule dent par élément bineur, pour des inter-rangs d’environ 25cm. Mais si votre système de guidage est efficace, vous pouvez utiliser des machines à écartement plus larges, avec trois dents pour travailler sur plusieurs inter-rangs à la fois.

Caractéristiques des bineuses agricoles

Agressivité de la bineuse (rigidité des dents et angle du soc)

L’agressivité de la bineuse représente la rigidité des dents sur lesquelles sont fixés les socs. Les dents peuvent être :

  •   Rigides (de type betteravier) : réservées aux terres sans cailloux, leur rigidité permet un sarclage précis et proche de la culture ;
  •   Semi-rigides : c’est le type de dents le plus répandu, car c’est un bon compromis pour un sol légèrement pierreux ;
  •   Souples ou flexibles : leur mobilité transversale permet leur utilisation sur des sols caillouteux.

Les dents rigides augmentent la pénétration de l’outil dans le sol, par rapport aux dents souples.

L’agressivité de la bineuse dépend également de l’angle de pénétration du soc. En effet, quand l’angle est petit, le soc est presque parallèle au sol et on obtient un sectionnement de surface. En augmentant l’angle, le soc pénètre davantage le sol à la verticale et travaille plus en profondeur. La terre est plus remuée, mais cela augmente le risque de faire remonter les nouvelles graines d’adventices à la surface et de les faire germer.

Eléments bineurs

Soc plat

Lorsque le soc est plat, on parle de lames, car il est parallèle au sol. Les lames fauchent alors l’inter-rang sur toute sa largeur. Pour plus de sélectivité, un système de guidage ou une conduite très précise (par exemple, avec un porte-outil) sont nécessaires. Avec les lames à betterave, le travail ne se fait que sur un côté de la dent et permet donc de passer plus près du rang.

Soc triangulaire

Ils peuvent être en forme de A, de cœur, de delta ou de pattes d’oie. Les socs en patte d’oie permettent une pénétration du sol d’environ 5cm de profondeur. Leur largeur permet de réduire le nombre de socs et de limiter le bourrage. Leur point fort est la possible action de buttage, qui sectionnent les adventices sur le rang. Attention, cependant, en cas de culture fragile, mieux vaut utiliser des demi-socs, qui scalpent la terre près du rang.

Soc de vibroculteur

L’avantage des socs de vibroculteur, c’est qu’ils travaillent en profondeur, grâce à une bonne pénétration dans le sol. Comme ils sont étroits, ils ne permettent pas le recouvrement du travail, mais ils peuvent être associés à des socs plats ou à pattes d’oie, comme sur une bineuse ventrale, par exemple. Placés à l’avant, ils ouvrent le sol et facilitent le travail des socs placés derrière.

Étoiles

Vous pouvez choisir de remplacer votre combinaison soc + dent par des roues crantées en forme d’étoiles légèrement recourbées, qui bêchent le sol en cassant la croûte (comme une houe rotative) et arrachent les adventices, puis les recouvrent de terre. Elles peuvent également servir au buttage.

Éléments butteurs

Vous pouvez augmenter l’efficacité de votre bineuse en ajoutant des socs butteurs, qui servent à recouvrir de terre les adventices présents sur le rang en formant des buttes.

Attelage

Il est encore courant de trouver des bineuses attelées à l’arrière, un système autrefois très efficace. Mais aujourd’hui, avec les systèmes de guidage tels que palpeurs mécaniques, photoélectriques ou avec caméra vidéo, pour une meilleure visibilité, on préfère des attelages avant.

La plupart des bineuses possèdent un attelage intégré, relié au système trois points du tracteur ou bien un système amovible pouvant se fixer à l’avant ou à l’arrière, fixe ou repliable, avec un système semblable à un mât de chariot élévateur. L’attelage porté à l’avant du tracteur permet surtout au conducteur de guider la bineuse sans système de correction et donc sans se retourner, évitant les écarts de conduite.

Systèmes de guidage d’une bineuse agricole

Ils permettent d’augmenter la précision du binage, en passant au plus près du rang, ce qui augmente l’efficacité du binage. Tour d’horizon des systèmes de guidage d’une bineuse.

Guidage frontal à l’avant avec une bineuse à pousser

Sur les bineuses à pousser, avec guidage frontal, le conducteur peut guider la machine sans système de correction et sans se retourner, grâce à l’attelage placé à l’avant du tracteur.

Guidage manuel à l’arrière

Un individu se place à l’arrière de la bineuse et corrige manuellement la direction, par correction mécanique ou asservissement hydraulique.

Guidage automatique par trace

Ce guidage passif consiste à créer un sillon, réalisé lors d’un semis par des éléments traceurs. Ensuite, les éléments bineurs sont guidés par le sillon.

Pilotage automatique

Dans ce cas-là, le guidage est actif, car des dispositifs positionnés sur un châssis intermédiaire (reconnaissance vidéo par caméras, ultrasons, capteurs photo-électriques, palpeurs de rang…), permettent de détecter la position du rang. Puis ils corrigent la position de la bineuse selon la direction à prendre. Le pilotage automatique par GPS ou vidéo de Carré permet, par exemple, de reconnaître les rangs de culture, grâce à la différence de taille ou de couleur entre l’espèce cultivée et les adventices.

Achat de bineuse agricole

Bineuse Carré

Carré est le leader français du marché des bineuses, grâce à sa gamme Econet, qui s’utilise sur des cultures en ligne à partir de 20cm. Sa bineuse robotisée Anatis entretient la culture en totale autonomie et vous accompagne dans le binage grâce à des indicateurs.

Les autres constructeurs de bineuses : Monosem, Garford, Steketee, Phenix, Einbock, Pagès…

Il existe de nombreuses marques qui proposent plusieurs gammes de bineuses agricoles, selon les différents besoins de l’agriculteur et le type de culture. Voici les principale marques : Agronomic, Badalini, Einbock, Garford, Hatzenbichler, John Deere, Kongskilde, Lemken, Maschio Gaspardo, Matermaac, Monosem, Özdöken, Pagès, Quivogne, Steketee.

Combien coûte une bineuse agricole ?

Les prix d’une bineuse agricole varient fortement selon le type d’équipement standard et les options choisies par les acheteurs. Comptez entre 5.000€ et 8.000€ HT pour une bineuse 8 rangs et entre 8.000€ et 10.000€ HT pour une bineuse à étoiles. Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter des doigts rotatifs, environ 600€ ou une adaptation frontale d’environ 750€.