ePrivacy and GPDR Cookie Consent by TermsFeed Generator

New Holland T6 Methane Power: pour qui et quelles utilisations?

Partager sur

New Holland T6 Methane Power: pour qui et quelles utilisations?

A qui s'adresse le tracteur au méthane de New Holland et pour quelles utilisations ?

New Holland commercialise désormais son tracteur T6 consommant du méthane à la place du GNR. Comment fonctionne ce tracteur? Quelle est son autonomie? Est-il réellement plus propre qu'un tracteur diesel? Et économiquement, est-ce intéressant? Le point sur ce qu'il faut savoir sur le New Holland T6 Methane Power.

SOMMAIRE

Au début de l’été 2022, New Holland présentait à la presse française la version de série de son tracteur T6 Methane Power. Désormais, il existe donc sur le marché français du tracteur agricole une alternative à la motorisation diesel. Se pose donc une question toute simple: peut-on aujourd’hui remplacer un tracteur diesel de l’exploitation par un tracteur carburant au méthane?

Fonctionnement et caractéristiques du New Holland T6 Methane Power

Histoire du tracteur au méthane de New Holland

Tout d’abord, le tracteur au méthane de New Holland correspond à un héritier technologique du concept de tracteur à hydrogène NH2 présenté au SIMA 2009. Après un second concept de tracteur à hydrogène sur base de T6.140 à Agritechnica 2011, la quête des carburants alternatifs a conduit New Holland à s’intéresser au méthane. En effet, le coût d’une pile à combustible et l’absence de filière de production et de distribution de dihydrogène empêchaient la commercialisation d’un tracteur à hydrogène.

Ainsi, la marque dévoile un premier prototype de T6 Methane Power à Agritechnica 2013. Sous le capot prenait place un 4 cylindres de 3,4 litres issu de la banque d’organes Iveco (moteur d’utilitaire) et consommant du gaz. Deux ans plus tard, New Holland affine les choses en installant sous le capot un vrai moteur de tracteur: le 6 cylindres de 6,7 litres, mais modifié pour consommer du gaz au lieu du gazole. Enfin, New Holland dévoile un second prototype de tracteur au méthane à Agritechnica 2017. Un concept au look futuriste et une cabine promettant de nombreuses innovations, notamment un écran au milieu du volant. Un équipement aujourd’hui disponible sur les tracteurs T7 HD.

Fonctionnement du T6 Methane Power

Grâce à son activité camion, FPT Industrial a aujourd’hui 25 ans d’expérience dans les motorisations à gaz. Aussi, le motoriste a procédé à plusieurs modifications sur son 6,7 litres pour créer ce moteur de tracteur consommant du gaz. Premièrement, le système d’injection spécifique fonctionne à 11 bars (2.000 bars sur un moteur diesel). Ensuite, il reçoit des pistons renforcés pour supporter la chaleur de combustion plus importante. Enfin, autre différence, et pas des moindres, l’ajout de bougies pour l’allumage.

motorisation gaz FPT Industrial

FPT Industrial a déjà produit plus de 60.000 moteurs fonctionnant au gaz.

Par ailleurs, en comparaison du GNR, le méthane offre une combustion plus propre. En outre, elle émet 99% de particules fines et 50% d’oxydes d’azote (NOX) en moins. Aussi, un catalyseur 3 voies sans entretien ni additif suffit pour satisfaire aux normes antipollution du Stage V. Une simplification structurelle de la dépollution qui joue en faveur de la fiabilité de la motorisation. De plus, cette simplification permet aussi de gagner de l’espace. Un espace nécessaire pour les réservoirs de gaz. En effet, pour une quantité d’énergie donnée, il faut multiplier par 4 le volume de stockage avec du gaz (en comparaison du diesel).

Ensuite, une fois les réservoirs vides, 8 minutes peuvent suffire pour faire le plein s’il s’agit d’une station avec une réserve de gaz compressé suffisante.

A noter, New Holland a opté pour la transmission ElectroCommand pour son tracteur au méthane pour des raisons d’efficience. Cependant, le constructeur précise que la variation continue AutoCommand rejoindra prochainement l’offre.

Par ailleurs, un passage au banc de puissance du New Holland T6 Methane a permis de vérifier ses performances en comparaison d’un T6 diesel de même puissance.

Une empreinte carbone négative?

Au-delà du fonctionnement plus propre, l’empreinte carbone du tracteur au méthane annoncée par New Holland interpelle. Celle-ci peut dans certains cas se révéler négative. En effet, tout dépend de l’origine du gaz utilisé pour alimenter ce tracteur agricole de 180ch. En optant pour du gaz d’origine fossile, les émissions de CO2 reculent déjà de 10% en comparaison du diesel (cf graphique).

tracteur New Holland methane

Comparaison des émissions de CO2 (du puit à la roue) entre un tracteur circulant au bio-gaz et un tracteur consommant du diesel. (Source: New Holland)

Mais c’est dans le cas où l’exploitation agricole produit son propre gaz que ce tracteur montre toute sa pertinence. Selon les chiffres annoncés par New Holland, en utilisant du bio-GNV produit à partir de CIVE (cultures intermédiaires à valorisation énergétique), on économise 80% des émissions de CO2.

L’empreinte carbone devient même négative si la méthanisation produisant le carburant valorise des effluents d’élevage. « Dans ce cas les émanations de méthane fugitif issues des fosses de stockage sont supprimées », explique le constructeur. « Le méthane est capté et utilisé comme carburant dans le véhicule qui rejette ensuite du CO2. Or 1kg de méthane fugitif provoque autant d’effet de serre que 80kg de CO2 et 1kg de méthane brûlé dans un moteur ne produit que 2,5kg de CO2, soit 32 fois moins d’impact. »

2 modèles pour choisir entre polyvalence et autonomie

Actuellement la gamme comprend deux modèles de tracteur au méthane.

New Holland T6 Methane Power

A gauche, le modèle privilégiant la polyvalence, à droite, le modèle privilégiant l’autonomie avec 460 litres de gaz embarqués à chaque plein.

D’une part un modèle privilégie la polyvalence en embarquant 190 litres de gaz comprimé. En outre, les réservoirs se situent entre les essieux et laissent libre d’utilisation les relevages avant et arrière, ainsi que la possibilité de monter un chargeur frontal. D’autre part, il existe un second modèle de tracteur au méthane embarquant 270 litres supplémentaires grâce à un réservoir se fixant à l’avant du tracteur. Donc 460 litres au total. Cependant, cet équipement fixe remplace le relevage avant du tracteur et empêche le montage d’un chargeur frontal.

montage réservoir gaz comprimé

Conformément à la réglementation pour ce type de véhicule, l’installation du réservoir supplémentaire à l’avant du tracteur est fixe et empêche la présence d’un relevage avant.

Par ailleurs, précisons que les deux modèles embarquent la même motorisation de 180ch.

Caractéristiques du tracteur New Holland T6 Methane Power

  • Moteur: 6 cylindres FPT Industrial de 6,7 litres (Stage V).
  • Puissance max: 180 ch.
  • Couple max: 740 Nm.
  • Transmission: ElectroCommand (jusqu’à 32/32 avec les rampantes).
  • Homologation: 40 km/h.
  • Capacité de stockage de gaz: 190 ou 460 litres.
  • Autonomie avec 460 litres de gaz: de 4h30 à la journée selon l’intensité des travaux.
  • Temps pour un plein complet: à partir de 8 minutes (selon station).
  • Capacité du relevage AR: 7,86 t.
  • Lieu de fabrication: usine de Basildon au Royaume-Uni.

Avis d’utilisateur du tracteur au méthane New Holland

Test du prototype en Dordogne (2018)

Fin 2018, Entraid’ avait rencontré l’Earl Guérin qui avait pu prendre en mains un des prototypes de tracteur au méthane de New Holland. Objectif affiché par l’exploitation: devenir autonome en énergie. Concrètement, produire le carburant destiné aux trois tracteurs, matériels de manutention et véhicules utilitaires de la ferme.

Matthieu Guérin, de l’Earl, observait « un tracteur qui fonctionne très bien, avec une bonne puissance. On pourrait envisager un avenir avec des véhicules qui fonctionnent au GNV. Mais il faudrait pouvoir utiliser ce tracteur sur une journée entière d’agriculteur. Six heures d’autonomie, ce n’est pas suffisant. »

Toutefois, il faut rappeler qu’à l’époque, le prototype développait déjà 180ch, mais n’emportait que 300 litres de gaz.

Pour en savoir plus: [Avis] Un tracteur qui va au-delà de la méthanisation.

Test de la version de série en Haute-Marne (2022)

Installé en Haute-Marne, Philippe Collin est à la tête d’une exploitation polyculture-élevage bio de 300ha avec un méthaniseur de 350kW en cogénération et une station de recharge agri-GNV. Après avoir testé la version de série du tracteur au méthane de New Holland, il donne son avis sur l’autonomie réelle du tracteur et son rechargement. Selon lui, le T6 Methane Power peut tout à fait aujourd’hui remplacer un tracteur de polyculture-élevage sur son exploitation.

Bilan: peut-on remplacer un tracteur diesel par un T6 au méthane?

Coût du New Holland T6 Methane Power

Certes, le prix d’achat du tracteur New Holland T6 Methane Power est supérieur à celui d’un T6 diesel de même puissance. Un surcoût annoncé à 20%. Toutefois, le coût d’utilisation du tracteur au méthane New Holland se révèle jusqu’à 30% inférieur à celui d’un tracteur diesel équivalent.

Bien sûr, tout dépend du prix du GNR ainsi que de la manière dont on se ravitaille en gaz (achat ou production). Mais il faut également prendre en compte l’entretien plus simple de la motorisation.

Enfin, il y aura peut-être prochainement des revenus complémentaires qui viendront renforcer l’intérêt économique du tracteur au méthane. En outre, New Holland étudie des systèmes de subvention comme dans le monde du camion. De plus, sur 5 ans d’utilisation à raison de 600h/an, utiliser un tracteur au méthane permet d’économiser jusqu’à 400 tonnes de CO2. Du CO2 qui peut être valorisé entre 50 et 60€/t selon New Holland.

Points forts du New Holland T6 Methane Power

  • Moteur plus simple et moins polluant.
  • Conduite identique à un T6 diesel.
  • Performances équivalentes à un tracteur diesel de 180ch.
  • Temps de recharge.
  • Coût d’utilisation.
  • Empreinte carbone et promesses technologiques liées au concept de ferme énergétiquement autonome.
  • Impact sur le regard du grand public sur l’agriculture.

Points faibles du New Holland T6 Methane Power

  • Autonomie du modèle polyvalent et polyvalence du modèle avec la meilleure autonomie.
  • Surcoût à l’achat.
  • Pas de variation continue (pour le moment).

Et demain?

New Holland ne croit pas en une solution unique pour remplacer demain le GNR. En outre, le constructeur déploie une approche multi-énergies.

Côté gaz, New Holland teste actuellement des chenillards viticoles au méthane (annonce du Sitevi 2021). Un éventuel tracteur T7 au méthane d’environ 200ch serait également en préparation.

Concernant l’énergie électrique, New Holland réfléchit à l’hybridation, avec par exemple un concept de génératrice qui s’installerait sur le relevage avant des tracteurs viticoles dont l’énergie produite pourrait alimenter l’outil attelé. En complément, la firme indique travailler aussi sur le tracteur électrique. D’ailleurs, le groupe CNH Industrial a annoncé en mars 2021 prendre des parts dans le constructeur de tracteurs électriques et/ou autonomes Monarch. Une alliance qui pourrait peut-être servir de banque d’organes pour une future génération de tracteurs New Holland T4 hybrides ou électriques?

Enfin, New Holland reste prudent quant au développement de l’hydrogène. Concédant qu’il s’agit d’un « sujet à la mode », cette technologie représente toutefois pour le moment un surcoût (très) important à l’achat. La firme estime que le prix d’achat d’un tracteur à hydrogène correspondrait à trois fois le prix d’achat d’un tracteur diesel équivalent. De plus, se pose également la question de la disponibilité de la molécule.

En résumé

Comment fonctionne le New Holland T6 Methane Power ?

Le tracteur New Holland T6 Methane Power est animé par un 6 cylindres FPT de 6,7 litres utilisant du méthane comme carburant et développant 180ch. Un moteur alimenté par les différents réservoirs de gaz comprimé embarqués sur le tracteur (190 ou 460 litres selon le modèle).

Quelle est l'autonomie du tracteur New Holland T6 Methane Power ?

Pour la version embarquant la plus grosse quantité de gaz (460 litres), l’autonomie du New Holland T6 Methane Power débute à 4h30 en cas de travaux lourds et intenses (transport intense, travail du sol). Elle progresse à 6h30 pour les utilisations plus légères comme le transport à l’ensilage (la moitié des trajets à vide). Pour des chantiers avec une épareuse, ou une herse étrille, ou encore avec un andaineur, l’autonomie atteint la journée de travail.

Un tracteur au méthane est-il dangereux à utiliser ?

Certes le méthane apporte une notion de risque lié à l’explosivité du gaz. Mais le tracteur New Holland T6 Methane Power repose sur les mêmes standards d’homologation et normes que les camions et bus roulant au gaz de ville. Un tracteur au méthane n’est donc pas plus dangereux à utiliser qu’un camion roulant au gaz.

Combien de temps faut-il pour faire le plein d'un tracteur New Holland au méthane ?

C’est le point fort du tracteur au méthane par rapport à un véhicule électrique, si la station est suffisamment équipée, avec notamment une réserve de gaz comprimé disponible, le plein du New Holland T6 Methane Power se fait en 8 minutes.

Combien coûte le New Holland T6 Methane Power ?

Le tracteur New Holland T6 Methane Power représente un surcoût à l’achat par rapport à un tracteur diesel de même puissance de l’ordre de 20%. Toutefois, ce surcoût est compensé par des coûts d’utilisation plus avantageux qu’un tracteur diesel. La différence peut atteindre 30% selon l’origine du gaz utilisé.

A qui s'adresse le tracteur New Holland T6 Methane Power ?

Disponible à la vente dès 2022, ce tracteur au méthane s’adresse aux agriculteurs méthaniseurs, mais aussi aux agriculteurs raccordés aux réseaux, ainsi qu’aux entrepreneurs (notamment pour les travaux dans les ZFE des grandes villes) et aux collectivités souhaitant réduire leur empreinte carbone.